Chambly sur le golf: des citoyens suggèrent l'aménagement d'un parc

Par Annabelle Baillargeon
Chambly sur le golf: des citoyens suggèrent l'aménagement d'un parc

ESPACE VERT. Des citoyens du secteur de Chambly sur le golf proposent à la Ville de transformer l’ancien golf en parc, plutôt que de procéder à la deuxième phase du projet domiciliaire des Habitations Trigone.

À lire aussi: La phase 2 de Chambly sur le golf accueillie froidement par le voisinage

«Ce terrain constitue la dernière opportunité de se doter collectivement d’un espace vert significatif, affirme André Labarre. La Ville devrait acquérir ce terrain et en faire un projet porteur, dédié à la protection de l’environnement.»

En moins d’une semaine, plusieurs voisins se sont greffés au mouvement citoyen formé par M. Labarre. Une page Facebook et une pétition ont été mises en ligne pour manifester l’appui des résidents du secteur, mais également de toute la population de Chambly.

Projet vert

«Compte tenu du réchauffement climatique, a-t-on besoin de toutes ces routes, stationnements, toitures additionnelles? Pourquoi ne pas investir collectivement dans un projet vert reflétant la vision ainsi que la mission de Chambly?», interroge M. Labarre.

Si la rue Daigneault est déjà prise avec des problèmes de circulation, l’ajout de 570 portes fait peur aux citoyens, qui appréhendent déjà la congestion dans le secteur.

«On parle de plus en plus de développement durable. L’objectif est d’éviter de prendre nos voitures», ajoute Normand Gingras. Il estime que ce nouveau développement va amener près de 700 voitures de plus sur les routes du secteur.

«Nous ne sommes pas ici pour partir en guerre contre Trigone. Nous voulons seulement améliorer la qualité de vie des citoyens de Chambly, en les dotant d’un parc écologique récréatif», ajoute M. Labarre.

Des sommes importantes

Le maire de Chambly, Denis Lavoie, regrette que les coûts du projet de M. Labarre ne soient pas évalués. Selon lui, sa proposition représente des sommes immenses, que les citoyens ne seraient pas prêts à débourser.

M. Labarre, conscient que les citoyens du secteur sont biaisés puisqu’ils sont directement concernés, propose de sonder tous les résidents de la ville.

«À partir des idées que je reçois, nous allons voir si c’est réalisable, mais l’impact fiscal est trop élevé. Le parc est un beau projet, mais à quel prix?», regrette le conseiller du district, Marc Bouthillier.

Selon le maire, les villes n’achètent pas de parcs. On leur cède les terrains pour qu’ils en fassent l’aménagement. Il rappelle aussi que Trigone cède 30% du terrain pour que la Ville puisse y implanter des espaces verts et une piste cyclable.

«Mon projet, c’est le Pôle du savoir, de l’histoire et de la culture et la police. Les gens doivent passer en mode réflexion plutôt qu’en mode émotion», ajoute M. Lavoie.

Rens.: Facebook  Dernier espace vert Chambly ou sauvegardedevc@gmail.com

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de