Chambly s’entend à l’amiable dans deux dossiers

Par Martine Veillette
Chambly s’entend à l’amiable dans deux dossiers
La Ville dit économiser des frais juridiques en s’entendant à l’amiable dans deux dossiers. (Photo : archives)

La Ville de Chambly a réussi à trouver un terrain d’entente dans deux dossiers qui se trouvaient dans les mains de procureurs.

La Ville a ainsi mis fin à deux procédures judiciaires, soit avec la Fondation Caramel, qui avait un contrat pour le service animalier dans la municipalité, et avec les Productions Capitaine de Chambly à la suite de l’annulation de la pièce La folle odyssée de Jacques Cartier. Il n’a pas été possible d’obtenir de détails puisque les ententes sont confidentielles.

Cependant, la mairesse, Alexandra Labbé, souligne que ces ententes représentent des économies considérables pour les citoyens. « C’est beaucoup d’honoraires juridiques en moins. On l’a vu lors de causes qui s’étirent devant les tribunaux, ce n’est jamais payant pour personne. Quand on a une entente à l’amiable, ça veut dire que tout le monde repart content. Je pense que c’est la meilleure sortie possible », croit-elle.

Service animalier

La Fondation Caramel avait déposé une demande introductive d’instance à la Cour supérieure en février 2018. La Ville avait mis fin au contrat qui les liait 18 mois avant la fin de celui-ci, soit en août 2017.

La Ville avait adopté une résolution à cette époque, stipulant que Fondation Caramel avait fait des manquements, qu’elle ne respectait pas le protocole et les normes législatives.

« Quand on a une entente à l’amiable, ça veut dire que tout le monde repart content. Je pense que c’est la meilleure sortie possible. » – Alexandra Labbé

Lors du dépôt des procédures juridiques, la présidente avait « indiqué dans une lettre envoyée aux médias qu’elle a été victime de quelques médisances depuis 2016 ». Elle avait entre autres souligné que les dirigeants ne voulaient tout simplement pas respecter leurs engagements. Elle avait conclu sa lettre en disant que l’entreprise avait conservé son objectif, soit de ne pas pratiquer l’euthanasie, et que son permis était en règle.

Le Journal a tenté de joindre l’entreprise mais n’a pas eu de retour.

Théâtre

Les Productions Capitaine de Chambly, filiale de Trilogie Média, avaient déposé en octobre 2019 une requête au palais de justice de Longueuil. L’entreprise n’avait pas réussi à s’entendre avec la Ville à la suite de l’annulation de la présentation de la pièce de théâtre La folle odyssée de Jacques Cartier. Cette dernière devait être présentée au Pôle culturel de Chambly au cours de l’été.

Ces représentations signaient le retour actualisé de cette production dix ans après ses débuts avec la distribution originale, soit Jeff Boudreault, Richard Turcotte, Pierre-Alexandre Fortin, Francis Vachon et Marc-François Blondin. L’événement avait été annoncé en grand en février pour finalement être annulé quelques mois plus tard, en avril, puisque la salle ne serait pas prête à temps.

Cela a été une « grande déception » pour toute l’équipe derrière la production. La relationniste de l’entreprise de production, Sandra Rossi, soutient que cette déception est toujours présente. « La pièce n’a pas été jouée. Les gens ont perdu des emplois ou des contrats et les producteurs, beaucoup de sous. Les frais encourus ne sont pas remboursés dans leur entièreté. Comment être satisfait d’une situation aussi difficile à gérer et d’une fin si abrupte? », dit-elle.

Pour le moment, aucun projet n’est au calendrier pour présenter la pièce éventuellement.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de