« Chambly, c’est chez moi »

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
« Chambly, c’est chez moi »
Fodé Kerfalla Yansané ne souhaite pas être un simple figurant dans l’élection partielle au poste de maire. (Photo : Facebook)

ÉLECTIONS PARTIELLES. Le candidat indépendant Fodé Kerfalla Yansané a accepté de répondre aux questions du Journal de Chambly sur sa candidature au poste de maire.

Cet urbaniste de formation jongle dans cette campagne électorale entre son emploi et sa représentation auprès de la population. Le 23 juin, il en sera à sa troisième participation à une élection municipale. « La première au poste de maire. Je m’affiche ici dans une suite logique des choses celle d’avoir la seule volonté de servir Chambly. Même lorsque j’ai porté ma candidature à l’élection fédérale dans la circonscription Beloeil-Chambly, c’était pour servir ma Ville. »

Car pour M. Yansané, d’origine guinéenne, « Chambly, c’est chez moi. Je veux participer au bien-être des citoyens après tout ce qu’il s’est passé dans cette Ville. »

Sur les réseaux sociaux, il est possible de voir que le candidat est aussi engagé en Guinée, dans un débat pré-électoral pour la présidence du pays. Élections qui se dérouleront en 2020.

« Me présenter aux élections présidentielles en Guinée est une situation hypothétique. Mon objectif, comme beaucoup de mes compatriotes, c’est plutôt de sensibiliser le monde à la situation de ce pays. Je ne tiens pas forcément à être président en Guinée. Ma priorité est ici, à Chambly. »

La situation à Chambly

Pour M. Yansané, les difficultés que traversent la Ville sont reliées à quelque chose de beaucoup plus profond que les événements qui s’y sont déroulés au cours derniers mois. « Les partis politiques ne doivent plus être aux commandes d’une Ville. C’est ça, le problème. » Quant aux différents événements judiciaires et administratifs qui secouent Chambly, il préfère ne pas commenter. « Il y a une enquête en cours, et si je suis élu, je mettrai en pratique toutes les recommandations que pourra faire la Commission municipale du Québec. »

Résidant de Chambly depuis 24 ans, avec sa femme et sa fille, il dit souhaiter redonner le pouvoir aux citoyens surtout sur les questions reliées à l’environnement et au patrimoine. « Cela me tient à cœur d’implanter un nouveau type de gestion à la Ville. Je ne cherche pas le pouvoir en tant que tel et c’est pour cela que j’aimerais que les citoyens puissent valider ou non toutes les décisions du conseil en matière d’environnement et de patrimoine. Il est important de rétablir la confiance du citoyen et de le servir avec le cœur. »

Quant à l’ancienne administration, il trouve déplorable ce qu’il s’est passé au cours des derniers mois, « mais il faut rendre à César ce qui est à César. Tout n’a pas été négatif. Sur le plan financier, la Ville est laissée dans un bon état et la charge fiscale pour les citoyens n’a pas été trop lourde. Pour le reste, il faut laisser les enquêtes se faire. »

L’environnement est un point qui tient à cœur le candidat. « Il sera nécessaire de faire une évaluation de tous les espaces verts de la Ville. Il est clair qu’avec moi, il n’y aura pas de développement résidentiel sur l’ancien golf de Chambly. Il sera nécessaire de prendre l’opinion des citoyens pour savoir quoi faire. »

M. Yansané est satisfait pour l’instant de sa campagne qui prend forme et se dit « très confiant » pour l’élection du 23 juin.

« Je vais mener une campagne propre avec respect. Je serai le maire qui aura la capacité de regrouper tout le monde car je suis un candidat nouveau. »

Le CV

Bachelier en urbanisme et spécialiste en planification territoriale et développement local (Diplôme d’études supérieures spécialisées en planification territoriale et développement local), M. Yansané a été formé dans ces domaines au Québec à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Il est également détenteur d’un certificat en anglais de McGill University.

Il indique avoir travaillé pour le Gouvernement du Québec, au ministère des Affaires municipales, et plus précisément au bureau du sous-ministre aux Politiques et à la concertation métropolitaine, en tant que conseiller en aménagement du territoire.

Quelques points de son programmes

1 – Encourager par des gestes concrets le travail des employés de la Ville de Chambly, en mettant sur pied un programme de reconnaissance intitulé « Chambly vous remercie »;

2 – Impliquer de façon stratégique les adolescents et les jeunes dans la protection de l’environnement et le patrimoine de notre Ville;

3- Améliorer les services aux familles avec de jeunes enfants, en dotant, par exemple, nos parcs d’installations récréatives éducatives sur la vie en société (le respect d’autrui, l’entraide, la confiance en soi, l’empathie, etc.);

4 – Évaluer la possibilité de baisser la taxe foncière en 2020 sur toute l’étendue du territoire municipal;

5 – Prioriser les projets de développement urbain qui sont respectueux de l’environnement;

6 – S’assurer que le Réseau express métropolitain (REM) se rendra à Chambly, à l’intersection de l’A-10 et de l’A-35 tel que prévu après les études commandées par le ministre des Transports du Québec;

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de