François Villeneuve parle d'économie

François Villeneuve parle d'économie
(Photo : courtoisie)

« Chers concitoyens et concitoyennes,

Parler d’économie, et plus spécifiquement de sa vitalité, c’est aborder la question de notre richesse matérielle collective : plus elle est élevée, plus notre capacité à financer nos services publics, comme l’éducation et la santé, est forte. Un des indicateurs éprouvés pour mesurer la santé de l’économie est la création d’emplois. Avec 214 600 emplois créés depuis mai 2014, nous sommes en voie d’atteindre la cible de 250 000 emplois créés en cinq ans. Le taux de chômage quant à lui se situait en juillet 2018 à 5,4 % pour le Québec et à 4,3 % pour la Montérégie. Ces taux sont historiquement bas. Notre économie tourne à plein régime au bénéfice de tous les Québécois.
Un taux de chômage aussi bas nous indique cependant que la capacité à combler les postes disponibles devient de plus en plus réduite. On estime que présentement il y a près de 100 000 postes à combler au Québec. Ceci veut dire concrètement que des entreprises doivent refuser des commandes et retarder des livraisons. Elles doivent aussi multiplier les heures supplémentaires pour arriver à maintenir leur production.
Et cette situation vous inquiète pour le futur. En effet, depuis le début de la campagne électorale, plusieurs d’entre vous m’ont parlé de la question de la pénurie de main-d’œuvre. Elle vous inquiète, car vous êtes conscients que sans main-d’œuvre abondante et bien formée, il sera impossible de maintenir l’élan économique que nous vivons présentement.
Heureusement, le gouvernement du Parti libéral du Québec a annoncé en mai dernier la toute première stratégie du Québec pour lutter contre la pénurie de main-d’œuvre. Elle s’étalera sur 5 ans et 1,3 milliard de dollars y seront consacrés.
Cette stratégie mise entre autres sur le recours à l’immigration qui est essentielle pour pourvoir les postes à combler. Elle s’avère incontournable pour soutenir nos entreprises et assurer le développement du Québec. La stratégie prévoit notamment plus de ressources consacrées à l’intégration et à la francisation des immigrants.
Pour tout cela, je suis fier de représenter le Parti libéral du Québec à l’élection du 1 octobre dans la circonscription de Chambly. C’est le seul parti qui offre une vision réaliste de la situation et qui propose une stratégie complète pour faire face à la pénurie de main-d’œuvre à laquelle fait face le Québec. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Shaliyah sha
Shaliyah sha
3 années

Moi Je suis Aidante Naturelle ca fait déja 13 ans mon pere il est quadraplégique, Il est incontinent et dépend de moi 24 heure sur 24. Mon pere a perdu sa dignité , Il est Vulnerable ! La chose la plus difficile cest que mon pere a toute sa tete . Il est tres intelligent ca me brise le coeur parfois. Mon pere cest pas le seul qui a perdu sa dignité….Moi je lai perdue aussi car je suis pas reconnue par la societé. Je suis insulté quand quelqun me dit, Tu travaille tu? Quel insulte Je travaille jour et nuit et je suis pas reconnue par la societé. Moi ce que jaimerais cest de reconnaitre mon travaille et de me donner mon salaire. Si je garde ton pere ou ta mare dans la meme situation je suis payer un salaire de 15-17 dollars de l’heure mais puisque cest mon pere je suis payer 0. Cest laide sociale qui maide. Cest tellement dégradant pour moi. Jaimerais etre reconnu pour mon travail que ca sois pour un étranger ou un parent un cas lourd cest un cas lourd. Je travaille sis fort jaimerais avoir un salaire et moi aussi retrouver ma dignité. Cest pas lemploi Quebec qui devrait maider mais le ministere de la santé. Merci davoir lu mon expression. Nat