Céline Phénix récompensée

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Céline Phénix récompensée
Céline Phénix a reçu la Médaille du Lieutenant-gouverneur. (Photo : courtoisie - réseaux sociaux)

Le 24 avril dernier, Céline Phénix, présidente du Club FADOQ Richelieu, a reçu la médaille d’argent du lieutenant-gouverneur du Québec, l’honorable J. Michel Doyon, pour son engagement.

Céline Phénix, orthophoniste richeloise à la retraite, est l’une des trois membres fondateurs de l’Association des personnes aphasiques de Granby-Région (APAG). En juin 1988, travaillant alors au service d’orthophonie du Centre hospitalier de Granby, Mme Phénix a constaté les nombreux besoins de ses patients vivant avec l’aphasie au-delà de la rééducation en orthophonie. Il n’en fallait pas plus pour que, l’année suivante, avec deux autres citoyens, elle s’implique dans la formation d’un groupe de soutien pour les personnes aphasiques.

« C’est une femme engagée dans sa communauté. » – Francine Blais

Il fallait une femme de son envergure et de sa détermination pour s’investir ainsi à la mise sur pied de l’Association des personnes aphasiques de Granby-Région. Cette association représente l’espoir d’avoir de l’aide, de comprendre ce qui arrive, de briser l’isolement qui se crée trop souvent chez les personnes vivant avec l’aphasie, d’aspirer à une meilleure qualité de vie et de partager de grands questionnements avec d’autres personnes dans la même situation. Depuis ce jour, elle n’a cessé de donner de son temps à l’APAG, et ce, même après sa retraite. Elle a même parcouru la distance reliant Richelieu à Granby en toutes saisons pour contribuer aux ateliers de stimulation à la communication et aux différentes activités. « C’est une femme engagée dans sa communauté. Elle chapeaute toutes les activités », reconnaît Francine Blais, trésorière du Club FADOQ Richelieu.

Femme de cœur, reconnue pour son dévouement à offrir des services de qualité aux personnes de la région vivant avec l’aphasie, elle n’a jamais ménagé ses efforts au bénéfice de cette cause. Faisant profiter de son savoir-faire les membres de l’APAG, elle les soutenait avec patience dans leurs démarches visant à se réapproprier leurs capacités de communication. Sans son appui indéfectible, l’APAG ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui. Ce sont tous les membres, passés et présents, qui tiennent à la remercier tout spécialement pour son engagement envers eux et pour sa grande contribution tout au long des 32 dernières années. (Source : APAG)

Partager cet article