Carmen au Pôle culturel

Carmen au Pôle culturel
(Photo : courtoisie - Gilles Sigouin de Luma Photos)

En décembre dernier, au Pôle culturel de Chambly, l’Atelier lyrique de Chambly a enfin pu présenter l’opéra Carmen, qu’il avait dû mettre antérieurement sur la glace.

Une action se déroulant sous le chaud soleil d’Espagne, une ambiance festive, des costumes colorés, du flamenco ainsi qu’un grand déploiement de jeux de lumières, voilà la trame de fond soigneusement tissée pour le Carmen de Bizet, de L’Atelier lyrique de Chambly, par sa directrice artistique Christiane Fournier et par son metteur en scène Jean-Alexandre Côté. C’est sous la présidence d’honneur du baryton québécois Gino Quilico, dans la salle Emma-Albani du Pôle culturel de Chambly, que l’opéra haut en couleur a eu lieu.

Pour L’Atelier lyrique de Chambly, qui préparait cet événement depuis presque trois ans, c’est « mission accomplie! Et quoi de mieux que de présenter un opéra pour fêter en grand son quinzième anniversaire? ». Pour certains spectateurs, assister à un opéra complet, avec costumes, décors et mise en scène constituait une première expérience. Pour d’autres, il s’agissait de reprendre contact avec le monde de l’opéra en salle, après de longs mois de spectacles en ligne.

« Je suis impressionnée par la volonté des artistes de contribuer à la réussite de ce projet qui, de toute évidence, leur tient autant à cœur qu’à moi. » – Christiane Fournier

Pour les chanteurs et les artisans de ce spectacle, c’était l’occasion tant attendue d’un grand retour sur scène. L’événement était précédé d’une conférence pré-opéra du musicologue Pierre Vachon, directeur, Action sociale et Éducation à l’Opéra de Montréal. Parmi les invités se trouvaient Daniel Turp, fondateur et directeur général de la prestigieuse revue L’Opéra et également président-directeur général de l’Opéra de Québec, ainsi que la mairesse de Chambly, Alexandra Labbé.

La Carmen présentée à Chambly se démarque en ce sens que le personnage principal n’est pas une jouvencelle, mais une femme mature qui a du vécu. Elle connaît les hommes, elle sait les manipuler et sa soif de liberté la conduira vers un destin tragique.

Ici, pas d’orchestre, mais un accompagnement piano livré avec brio par la pianiste Nathalie Audette, également directrice musicale de la production. Trompette et tambourin ont été utilisés afin de compléter l’univers sonore de certaines scènes. Une chorégraphie a même été conçue par Karine Mélançon afin de créer l’ambiance festive voulue.

« Notre production de Carmen est le résultat d’un effort collectif qui suscite toute mon admiration et je suis impressionnée par la volonté des artistes de contribuer à la réussite de ce projet qui, de toute évidence, leur tient autant à cœur qu’à moi », affirme avec émotion Christiane Fournier, directrice artistique de l’Atelier lyrique de Chambly ainsi que comédienne incarnant Carmen.

Aux côtés de Mme Fournier, on retrouvait un ténor de grande expérience en la personne de Donald Lavergne pour interpréter le rôle de Don José. Les sopranos Valérie Poisson (Micaëla), Audrey Cournoyer Roy (Frasquita) et Anne-Sophie Dutrisac (Mercedes), les barytons Patrice Côté (Escamillo), Philippe Bournival (Morales), Carlo Joël Gazanini (Zuniga) et Charles Romualdo Brocchiero (El Dancaïre), ainsi que le ténor Don Adriano (El Remendado) formaient la distribution à laquelle participaient également la trompettiste Sylvie Fournier et l’Ensemble vocal de la Relève de L’Atelier lyrique de Chambly composé de France Cardin, Sophie Leonelli, Catherine Essouma et Chelsey Essouma. Le pianiste François-Xavier Vandenbroucque a interprété Le Prélude et l’Entr’acte 1, alors que Shannon Breault assurait l’assistance au piano.

La prochaine production de L’Atelier lyrique de Chambly, Romance à la brunante, devrait avoir lieu le 18 juin 2022 au Pôle culturel de Chambly. (Source : Atelier lyrique de Chambly)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Ghislaine Emond
Ghislaine Emond
4 mois

Félicitations Cristiane!
Une oeuvre magistrale exécutée avec brio!

Christiane Fournier
Christiane Fournier
4 mois

À celles et ceux qui se demandent « Où est Carmen », dans l’article, alors : « La voilà ! Voilà la Carmencita !!! Les deux contrebandiers sont personnifiés par le baryton Charles Brocchiero (El Dancaïro) à gauche, et par le ténor Don Adriano (El Remendado). Crédit photo : Gilles Sigouin, Luma Studios.