Carignan en mode promotion

Carignan en mode promotion

PROMOTION. Carignan investi des sommes importantes afin de promouvoir la Ville auprès de ses citoyens et compte sur eux pour qu’ils deviennent à leur tour des «ambassadeurs».

  D’ici la fin de l’année, la Ville de Carignan aura investi pas moins de 10 000 $. En plus de ces sommes, la ville mise sur le sentiment de fierté de ses résidents. «Les citoyens doivent être fiers de leur ville et c’est pour ça qu’ils doivent la connaître. Si les résidents sont fiers, ils vont faire la promotion de la municipalité et ça sera plus efficace que de la publicité», affirme le maire de Carignan, René Fournier.

Il dit s’être rendu compte récemment que certains citoyens ne connaissent pas bien leur ville. «Plus les gens vont connaître leur ville, plus ils vont l’aimer et ils ne chercheront pas à faire des polémiques. La majorité des citoyens l’aime. Ce sont seulement des petits groupes qui revendiquent», déclare-t-il en faisant allusion à la saga sur le hockey mineur ce printemps et à l’idée de fusionner la Ville avec celle de Chambly pour augmenter l’offre de services pour les citoyens.

Afin de redorer son image publique, la Ville de Carignan a adopté une résolution afin de pouvoir inviter l’émission La Petite Séduction. Cette demande a été acceptée par la production c’est  pourquoi Dany Turcotte et Debbie Lynch-White seront donc de passage à Carignan les 3 et 4 octobre prochains. C’est une somme d’environ 5 000 $ qui sera investie dans ce projet d’envergure afin de rassembler la communauté et l’informer de tous les attraits qu’offre la municipalité.

Une autre émission, Sucré Salé a aussi réalisé un tournage à Carignan, plus précisément à l’île Goyer, en juin dernier, mais aucun frais n’a dû être déboursé par la Ville pour le projet.

Des sondages

La municipalité a par ailleurs effectué un sondage auprès de la population cet automne et prévoit en réaliser un deuxième prochainement. Seulement pour 2015, cela pourrait coûter jusqu’à 9 000 $ aux contribuables.

Le premier a été effectué dans le cadre de la Planification stratégique 2015-2020 tandis que le second concernera les attentes des citoyens en matière de loisirs. La municipalité se servira de ce dernier afin d’établir ses priorités selon la volonté citoyenne.

C’est la première fois que la Ville paie une firme de sondage professionnelle pour ce type de service, car ils sont habituellement créés gratuitement à partir du module du site web de la Ville.

L’objectif de la municipalité est de démontrer à la population qu’elle se préoccupe de son opinion.

«Je ne connais pas de citoyens qui sont partis et s’ils veulent le faire ce n’est pas pour l’emplacement, mais pour des raisons spécifiques. Nous faisons des sondages pour voir ce que les citoyens veulent. Nous allons ensuite y aller par priorité pour ne pas que les taxes augmentent trop», soutient le maire.

Pas de publicités

Si la Ville a utilisé des moyens pour faire la promotion de son territoire, aucun placement publicitaire n’a toutefois été effectué pour attirer de la nouvelle clientèle à Carignan. Elle soutient que ce n’était pas un besoin réel  puisque c’est une ville jeune qui se développe depuis à peine 4 ou 5 ans.

Elle envisage tout de même créer un budget spécifiquement dédié à la publicité dans la prochaine année. La Ville prévoit, entre autres, consacrer environ 3 000 $ par année pour publier une chronique environnementale dans le journal.

Autres frais de visibilité à Carignan

Publications dans le journal local 

20 000 $ par année

Page Facebook administrée par la Ville                                          

Aucun frais

Site web  

 800 $ par année

Organisation de concours 

Varie en fonction du prix

Bulletin municipal

22 000 $ par année

Mot du maire dans le Chambly matin         

600 $ par année

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires