Campagne de vaccination contre la COVID-19

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
Campagne de vaccination contre la COVID-19
Le gouvernement du Québec lance une campagne de vaccination. (Photo : Capture d'écran)

Le gouvernement du Québec déploie une « campagne de vaccination massive » contre la COVID-19, ouverte à l’ensemble de la population adulte d’ici la fin du mois d’août.  

« Il faut rester prudent. La raison pourquoi on est capable d’avoir un retour à une vie un petit peu plus normale, c’est à cause du vaccin. Mais la COVID est toujours là. Mais si les hospitalisations sont en baisse, le réseau [de la santé] est sous pression. On se rappelle qu’il y a du rattrapage à faire sur des chirurgies. Ce n’est pas unique au Québec, c’est la même chose dans les autres provinces. Tout le monde est en rattrapage, tout le monde est un peu surchargé après ces deux années et demi où on a dû à la fois soigner des gens aux problèmes réguliers, et ceux qui avaient la COVID », a amorcé le premier ministre du Québec, François Legault, lors de la conférence de presse d’aujourd’hui.

Pour François Legault, il s’agissait d’un premier point de presse depuis des mois concernant la COVID-19. Il était accompagné du ministre de la Santé, Christian Dubé, ainsi que du directeur national de santé publique, le Dr Luc Boileau. La présidente du Comité sur l’immunisation du Québec (CIQ), Caroline Quach-Thanh était aussi sur place.

À l’approche de la rentrée scolaire, du retour au travail et d’une éventuelle huitième vague, le gouvernement Legault lance cette campagne de vaccination pour éviter une hausse des cas associés à la COVID-19.

« C’est important de le dire. Le vaccin, après cinq mois, commence à perdre de son effet. Là arrive le mois de septembre. Retour à l’école, retour des vacances pour plusieurs… Il va y avoir plus de contacts en septembre. Les gens vont être plus à l’intérieur. Plus de contagion. Donc, c’est vraiment le bon temps de lancer une campagne de vaccination massive », explique François Legault.

D’abord en commençant avec les personnes plus âgées et les personnes vulnérables, dans les CHSLD, les RPA et les RI. Également avec le personnel du réseau de la santé.

Puis la vaccination sera ouverte aux citoyens de 60 ans et plus dès le lundi 22 août. La population en général, de 18 ans et plus, pourra prendre rendez-vous dès le lundi 29 août pour sa dose de rappel.

Déjà, les gens de 75 ans et plus peuvent prendre rendez-vous.

Comme pour les campagnes de vaccination précédentes, il suffit de passer par le site Clic santé pour prendre rendez-vous.

« S’il y avait un chiffre à retenir, c’est le 5. Quand ça fait plus de 5 mois que vous avez eu votre dernier vaccin, c’est important d’aller chercher une dose de rappel », de souligner M. Legault.

C’est important pour trois raisons selon le premier ministre. Pour soi-même, pour les personnes vulnérables autour de vous, ainsi que pour venir en aide au personnel du réseau de la santé qui est en mode rattrapage.

Vous pouvez recevoir une nouvelle dose cinq mois après la dose précédente, et ce, peu importe le nombre de doses de rappel reçues jusqu’à maintenant. Or, si vous avez récemment été infecté par la COVID-19, il est recommandé d’attendre trois mois avant de recevoir la dose de rappel. Cependant, vous pourriez la recevoir après avoir donné votre consentement.

Enfin, François Legault, qui sera en campagne électorale d’ici quelques semaines, a terminé en déclarant que la santé publique ne recommande pas de mesures obligatoires et ne prévoit pas en septembre avoir à en recommander. « Par contre, la santé publique et le CIQ restent toujours libres de faire des recommandations au gouvernement pour mettre des mesures obligatoires. Pour l’instant, il n’y a pas de mesures obligatoires qui s’ajoutent. »

Partager cet article