Cadets de Chambly : Faire évoluer les jeunes

Photo de Julien Dubois (Initiative de Journalisme Local)
Par Julien Dubois (Initiative de Journalisme Local)
Cadets de Chambly : Faire évoluer les jeunes
Les Cadets partagent leurs expériences pour progresser ensemble. (Photo : (Photo : Courtoisie))

Jean-Philippe Molnar est capitaine des Cadets de Chambly depuis cet automne. Le nouvel homme fort de l’organisation souhaite renforcer l’influence des jeunes dans la communauté chamblyenne.

Les Cadets font partie du paysage de Chambly. Mais la pandémie a ralenti les activités et l’organisation dirigée par le Capitaine Jean-Philippe Molnar doit désormais reprendre son élan. « Notre intention est de redonner vie aux corps des Cadets. Nous comptons aujourd’hui une cinquantaine de membres. Nous visons 60 jeunes pour 2023 avec l’ambition de regrouper une centaine de partisans pour retrouver notre influence passée dans la communauté. »

« Les jeunes sont assurés d’y trouver leur bonheur ! » – Jean-Philippe Molnar

Pour y parvenir, l’organisation propose aux jeunes de 12-18 ans intéressés de venir tous les samedis à l’école Bourgogne afin de découvrir les programmes disponibles. « C’est assez difficile de refuser, sourit Jean-Philippe Molnar. Les jeunes sont assurés d’y trouver leur bonheur puisqu’on y trouve quasiment toutes les activités ! Que vous souhaitiez apprendre de la guitare, faire du sport ou vous perfectionnez dans les mathématiques… tout est possible ! Et cela sans aucuns frais d’inscription. »

Le rôle des Cadets est de permettre aux adolescents de pouvoir s’affirmer pour leur futur. « Le but n’est pas uniquement de les sortir de chez eux, poursuit le capitaine. On veut aussi les faire évoluer. Rien de tel qu’une vraie expérience sociale à travers un camping ou des activités de raquettes dans la forêt. Les anciens cadets transmettent leurs connaissances aux nouveaux et de notre côté, on supervise. Les jeunes développent ainsi leur autonomie. »  Tel est l’objectif du Corps de Cadets de Chambly. « Nous voulons former de bons citoyens avec une bonne condition physique tout en développant des compétences permettant de les familiariser avec les éléments terrestres, maritimes et aériens. Cela ressemble au concept de l’armée car nous sommes une branche des Forces armées canadiennes mais à l’échelle des citoyens. »

S’intégrer dans la communauté

La génération de jeunes vit bien souvent avec les cellulaires et les jeux vidéos depuis plusieurs années. Les amener au Corps de Cadets est-il une solution pour faire basculer leur attention hors des écrans ? « En effet, mais moi-même je jouais aux jeux vidéos à leur âge, se souvient Jean-Philippe Molnar. Cela fait quinze ans que je fais partie de cet organisme et je ne peux pas m’en passer. Aujourd’hui, je suis enseignant dans le primaire. J’ai pu aimer cette profession grâce au programme des Cadets. »

Développer les compétences des adolescents, leur apprendre certains rudiments de la vie est un aboutissement. Mais comment les intégrer dans la communauté ? Jean-Philippe Molnar compte sur les activités locales pour y parvenir. « Quand on se fait demander par les associations, on répond présent. S’il faut amasser des dons, gérer le stationnement ou distribuer des chocolats chauds, on participe aux projets. D’ailleurs, nous serons présents à l’événement Relais pour la vie, qui consiste à collecter de l’argent afin de soutenir les personnes luttant contre le cancer, en juin. On veut soutenir les organisations qui oeuvrent pour le bien de la ville. »

Partager cet article