Budget 2022 de Chambly : un taux de taxation gelé

Budget 2022 de Chambly : un taux de taxation gelé
La Ville de Chambly a adopté son budget pour 2022. (Photo : archives)

Dans son budget 2022, l’administration de la Ville de Chambly identifie la valeur moyenne des propriétés à 343 400 $. La Ville a gelé le taux de taxation. Le citoyen verra un écart de 6 $ sur son compte de taxes de 2021 en raison des matières recyclables et organiques.

Un texte de Jean-Christophe Noël (redaction@journaldechambly.com) et Chloé-Anne Touma (catouma@journaldechambly.com)

Les revenus de fonctionnement de la municipalité s’élèvent à 52 153 000 $, représentant une augmentation de 1 528 100 $ par rapport à 2021, soit une hausse de 3,02 %. Le budget 2022 prévoit des taux de taxation identiques à ceux de 2021, notamment à 0,62 $ du 100 $ d’évaluation pour le secteur résidentiel. Quant aux secteurs agricole, commercial et industriel, le taux de taxation est de 0,62 $, 1,38 $ et 1,68 $, respectivement.

Les tarifs liés aux services municipaux s’élèvent à 455 $ par logement, représentant une hausse globale de 6 $ : les coûts liés à la collecte des ordures ménagères et à l’eau potable demeurent identiques; la collecte des matières recyclables augmente de 11 $; la collecte des matières organiques diminue de 5 $.

Le non-renouvellement de la subvention du gouvernement du Québec, qui était attribuée pour la COVID-19, représente un manque à gagner de 1,6 M $ comparativement à 2021.

Dépenses

En ce qui a trait aux dépenses de fonctionnement projetées, on dénote une hausse de 2 677 200 $, représentant une augmentation de 6,01 % comparativement à 2021, pour un montant global de 47 242 000 $.

Le budget a été adopté lors de l’assemblée extraordinaire du 18 janvier.

52 153 000 $ – C’est le budget 2022 de la Ville de Chambly.

Projets 2022

« Les idées et les projets foisonnent, et nous avons le privilège de pouvoir les réaliser grâce à une santé financière des plus positives et des plus enviables », suggère la mairesse, qualifiant d’ « ambitieux » les investissements prévus pour l’année 2022.

La Ville prévoit effectivement investir plus de 40 M$ dans ses projets, rien que cette année, ce qui représente le double du montant généralement investi pour la première année du programme triennal d’immobilisations (PTI). De cette portion, la moitié (20 M$) sera consacrée à la mise à niveau de l’usine d’épuration des eaux usées. Rappelons que quatre postes viennent d’être créés pour leur traitement, afin de régler à long terme les problèmes d’odeur qui affligeaient certains secteurs de Chambly.

Parmi les autres projets retenus pour orienter le budget, on compte la réfection et le réaménagement d’infrastructures routières, la rénovation de bâtiments, l’amélioration des équipements informatiques, et l’aménagement et la bonification des parcs et des infrastructures de sports et de loisirs.

« Nous avons ciblé des projets qui étaient hautement subventionnés et qui étaient presque aboutis. On parle aussi de projets dont plusieurs attendent la concrétisation », expose la mairesse au journal. « En ce qui concerne les parcs et espaces verts, on prévoit y investir des sommes importantes, mais dont les enveloppes seront encore à définir et à préciser en fonction des résultats du plan directeur, laissant une marge de manœuvre aux élus », explique-t-elle. Selon René Gauvreau, directeur des finances et trésorier de Chambly, « La Ville adopte également un horizon de cinq ans pour des projets tels que l’agrandissement de l’école secondaire de Chambly », entamé depuis un certain temps déjà. La municipalisation et la centralisation de certains services, dans le domaine informatique, par exemple, permettra à la Ville de dégager certaines économies qui auraient autrement été consacrées aux appels d’offres à l’externe, tout en renforçant l’expertise municipale, nous indique-t-on.

Sources principales d’accroissement des revenus de 2022 :

· Croissance du rôle d’évaluation et tarification : 809 000 $
· Services rendus, loyers, cour municipale : 512 000 $
· Droits de mutations immobilières : 1 425 000 $
· Subvention COVID-19 non-récurrente : (1 600 000 $)
· Subventions gouvernementales : 382 000 $
· Affectation de surplus accumulé : 1 149 000 $

Sources principales d’accroissement des dépenses projetées :

· Municipalisation de services et création de postes : 1 429 000 $
· Services policiers, gestion du complexe aquatique : 692 000 $
· Activités loisirs et culture : 226 000 $
· Carburant et produits pour usine d’épuration : 330 000 $

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires