Bilan routier des vacances de la construction sur le territoire de la SQ

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Bilan routier des vacances de la construction sur le territoire de la SQ
(Photo : archives)

La Sûreté du Québec a dressé aujourd’hui le bilan Opération vacances de la construction.

La Sûreté du Québec (SQ) présente le bilan routier du long congé des vacances de la construction. De nombreuses opérations policières se sont tenues, du 22 juillet au 7 août, sur l’ensemble du territoire, incluant les activités récréotouristiques sur les plans d’eau et hors route. Les policiers ont ainsi assuré une présence accrue en cette période estivale où, entre autres, le flux de circulation se trouvait particulièrement augmenté.
« Malheureusement, 11 collisions sont survenues sur nos routes et sur le réseau récréotouristique. Au total, 13 personnes sont décédées, dont 12 sur le réseau routier », précise le corps policier.

L’an dernier, pour la même période, on dénombrait neuf collisions sur le réseau routier de la SQ et trois sur le réseau récréotouristique. Au total, 12 personnes avaient perdu la vie, dont neuf, lors de collisions routières.
Rappelons que la vitesse, la distraction ainsi que la capacité de conduite affaiblie demeurent les trois principales causes de collisions.
Pour plusieurs Québécois, les vacances estivales se poursuivent et la Sûreté du Québec tient à leur rappeler de rester prudents, tant sur la route que lors de leurs activités récréotouristiques. La thématique de l’Opération vacances de la construction demeure pertinente en tout temps et en tout lieu : La sécurité ne prend pas de vacances ! En collaboration avec ses partenaires, la Sûreté du Québec maintiendra ses efforts de sensibilisation et d’intervention sur l’ensemble du réseau routier, en sentier et sur l’eau.

13
C’est le nombre de morts sur le réseau routier de la SQqui a été comptabilisé pour congé des vacances de la construction.

Sécurité nautique

En parallèle, du 29 au 31 juillet, plusieurs services de police du Québec ont intensifié leurs interventions dans le cadre de la première édition de l’opération nationale concertée sécurité nautique ciblant les citoyens s’adonnant à des activités nautiques ayant un comportement pouvant compromettre leur sécurité et celle des autres usagers.

Plus d’une centaine de constats ont été émis lors de cette période. Les interventions ciblaient les comportements à risque, tels que la conduite imprudente, la preuve de compétence valide, la capacité de conduite affaiblie par l’alcool, la drogue ou une combinaison des deux, la conformité des embarcations quant à leurs équipements de sécurité obligatoires.

Situation alarmante

Déjà en juillet, CAA Québec s’inquiétait d’une situation alarmante sur les routes du Québec.
« Le Québec se retrouve pratiquement à mi-chemin des 75 jours les plus meurtriers sur nos routes, et le bilan est déjà extrêmement lourd », fait remarquer Marco Harrison, expert en sécurité routière et directeur de la Fondation CAA-Québec. « Il n’est pas trop tard pour renverser la tendance et terminer cette portion de l’été avec des statistiques plus encourageantes, mais il faudra collectivement relâcher l’accélérateur. N’oublions pas que quand les kilomètres-heure s’additionnent, les risques se multiplient! ».

Des conseils de sécurité

CAA-Québec vous rappelle que les principales causes d’accident de la route sont directement liées aux comportements de la personne derrière le volant. La vitesse et les diverses sources de distraction comme le cellulaire, manger ou changer la musique sont au cœur du problème.
CAA-Québec recommande d’allonger la distance de suivi entre les véhicules pour un meilleur temps de réaction,; de gardez toujours votre attention sur la route et tenez compte des conditions météorologiques lors de vos déplacement; de diminuer votre vitesse car « sur une distance de 20 km, rouler à 110 km/h, au lieu de 90 km/h, fait gagner à peine deux minutes », précise l’organisme; reposez-vous avant de partir, mangez léger et prenez de courtes pauses toutes les deux heures afin de diminuer la somnolence au volant.

Partager cet article