Bilan de la situation

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Bilan de la situation
L’hôtel de ville de Carignan. (Photo : archives)

Retour sur les districts de Carignan, les candidats encore en jeu ainsi que les conseillers déjà en poste.

Bien que Patrick Marquès ait été élu maire sans opposition, il demeure de l’action à Carignan. Il s’agit du premier district, où une lutte à trois est entamée entre Anne Poussard, conseillère sortante indépendante, Edith Labrosse, conseillère sortante du deuxième district faisant partie de l’équipe du maire, et Martin Lambert, candidat indépendant. Mme Poussard priorise la qualité de vie, qui passe par trois enjeux, qu’elle cible ainsi : la protection des milieux naturels, l’assainissement de l’eau (rivière Richelieu, rivière l’Acadie et autres chenaux) et le mandat d’assurer la sécurité entourant la route 223 (chemin Bellerive).
Avec l’acquisition du terrain de l’île Goyer, Edith Labrosse prévoit redonner aux citoyens la bande riveraine, aux abords d’un parc municipal aménagé au goût du jour, et leur permettre de profiter du plan d’eau. La candidate parle également de la pointe nord de l’île aux Lièvres, un milieu naturel dans lequel elle souhaite développer un accès balisé. Aussi, dans ce secteur, l’eau stagne à certains endroits et des odeurs en émanent, dérangeant les citoyens. Elle complète en parlant de l’île Demers, qui est enclavée. Elle veut développer des liens piétonniers et cyclables pour pallier cette fermeture. Lors de la présentation du croquis du projet du parc des Îles, les citoyens étaient inquiets au sujet de la descente à bateaux illustrée. Mme Labrosse répond que, après avoir entendu les citoyens, il n’y aura pas de descente à bateaux, mais bien une descente à embarcations (kayak, canot, planche à pagaie).

Martin Lambert, candidat indépendant, réside à l’île aux Lièvres depuis 2005. Il souhaite un meilleur contrôle des dépenses dans le but de maintenir un niveau de taxation raisonnable. Il réclame l’entretien et la mise à niveau des infrastructures de la Ville, comprenant l’usine de production d’eau potable, les bassins d’épuration des eaux usées, les infrastructures souterraines, ainsi que les routes et les pistes cyclables. La protection des territoires à grande valeur écologique et la protection de la qualité de vie des citoyens font partie des valeurs qu’il énumère.

District 2

Luc Laforge a été élu par acclamation dans le deuxième district. N’ayant pas eu à se rendre visible, il avait promis de l’être malgré son élection par acclamation et de se montrer dynamique en préparant un plan d’action dans le district. Il avait dit vouloir faire du porte-à-porte pour saisir les préoccupations des citoyens du secteur et recueillir ce qui n’a pas déjà été soulevé par sa prédécesseure.

District 3

À titre d’indépendante, Stéphanie Lefebvre est la conseillère sortante du district Carignan-Salières. Les enjeux dont elle souhaite traiter dans un prochain mandat sont les suivants : 2 000 logements projetés sur des terrains sur le site de la carrière, la protection des milieux humides, la saturation de la capacité de l’usine d’eau potable (investissements pour agrandir l’usine), la sécurité du secteur (des mesures d’apaisement de la circulation) et le service aux citoyens et transparence. Elle réclame l’embauche d’un directeur général pour assurer des services de qualité ainsi que l’autorisation au personnel des communications à dévoiler davantage d’informations pour que les citoyens n’aient pas à effectuer une demande d’accès à l’information pour des demandes courantes.

Yves Gaudet est un nouveau candidat issu de l’équipe Pro-citoyens – Équipe Patrick Marquès. De son côté, il avait dit souhaiter avoir une voie supplémentaire pour être en mesure de sortir du secteur Carignan-Salières. Il avait mentionné également vouloir régler les problèmes de vitesse et sensibiliser les citoyens à cet effet. Il avait mentionné qu’il serait impliqué dans son district et qu’il serait à l’écoute des citoyens.

District 4

Dans les secteurs du Centre et du Parchemin, c’est Diane Morneau, de l’équipe Pro-citoyens – Équipe Patrick Marquès, qui est la candidate sortante. Elle dit qu’elle surveillera les grands chantiers concernant la nouvelle école ainsi que la Maison des aînés, à laquelle se greffe un CPE. Elle parle ici de travail lié à la circulation et de risque d’enclavement. Elle désire utiliser la chapelle de la rue Henriette, achetée par la Ville, pour en faire un lieu dynamique pour le secteur, que ce soit auprès des adolescents, des aînés, des familles ou culturellement. Elle termine en parlant de reverdir le milieu, entre autres, aux abords des sentiers piétonniers et des pistes cyclables.

Gavin Guillemette est le candidat indépendant qui se présente dans le quatrième district. Au moment de mettre l’article sous papier, il n’avait pas été possible de recueillir ses réponses.

District 5

Dans les secteurs du Domaine et du Parchemin (#5), Frédéric Martineau, de l’équipe Pro-citoyens – Équipe Patrick Marquès, est le conseiller sortant. Il sollicite un second mandat. Avec la nouvelle découpe du district, il souligne que cela implique une nouvelle écoute auprès des citoyens, ce qu’il entend faire au sein de son porte-à-porte. Siégeant à la présidence du comité consultatif d’urbanisme, il souhaite préserver le caractère des quartiers existants afin d’éviter qu’une maison soit mise au sol dans le but de construire un lotissement, augmentant la densification. Un autre point qu’il soulève, c’est l’importance de pouvoir connecter avec les autres secteurs de Carignan, particulièrement par le lien cyclable.

S’opposant à M. Martineau se profile Quoc Thien-An Tran, candidat indépendant. Il s’est fait entendre dans son secteur relativement à ses démarches et son suivi avec la Ville pour le remplacement du lampadaire manquant sur De Thavenet, ainsi que pour l’ajout d’un autre lampadaire sur Grande-Allée; démarches et suivis avec le directeur général de la Ville, le promoteur ainsi que la Ville pour le pavage de la rue De Thavenet; diminution de la vitesse sur la rue De Thavenet à 30 km/h, ainsi que la permission des jeux libres pour les enfants entre 8 h et 20 h; obtention de la collaboration des propriétaires des terrains non construits afin qu’ils entretiennent leurs propriétés. Le candidat dit vouloir écouter et comprendre les préoccupations des électeurs afin de bien les servir, et ce, sans ligne de parti. Il se proclame disponible, mobilisé et présent pour les gens de son district.

District 6

Élu sans opposition dans les secteurs Sainte-Thérèse, Salaberry et De la Source (#6), Daniel St-Jean est responsable des dossiers relatifs aux Travaux publics et services techniques et agriculture. Questionné sur les enjeux qui le préoccupent dans son district et les actions qu’il souhaite poser, il ne nous avait pas fait parvenir de réponses au moment d’écrire ces lignes.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires