Un premier bilan du couvre-feu

Photo de Chloé-Anne Touma (Initiative de journalisme local)
Par Chloé-Anne Touma (Initiative de journalisme local)
Un premier bilan du couvre-feu
La Régie intermunicipale de police Richelieu - Saint-Laurent a effectué 170 interpellations depuis l'instauration du couvre-feu. (Photo : archives)

La Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent fait le bilan du couvre-feu et de ses retombées. 

Au coup de 22h00 hier débutait la treizième nuit du couvre-feu depuis sa réinstauration au Québec, le 31 décembre dernier. Après près de deux semaines suivant le retour de la mesure, quel bilan fait-on du respect du couvre-feu et de ses retombées?

Selon le compte-rendu transmis au Journal de Chambly par la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent, pour la période allant du 20 décembre au 9 janvier, les agents ont procédé à 170 vérifications, et ont répondu à 15 appels d’alerte.

170
C’est le nombre de vérifications policières réalisées sur le territoire du 21 décembre au 3 janvier

En tout, 6 constats ont été émis pour l’ensemble du territoire, soit exactement le même nombre qu’à pareille période lors de la mise en vigueur du couvre-feu l’année passée.

L’an dernier, durant la période des Fêtes du 21 décembre au 3 janvier, la Régie avait répondu à 107 appels sur l’ensemble de son territoire, engendrant 25 avertissements et six constats ou rapports d’infraction générale.

Toutefois, selon le Sergent Jean-Luc Tremblay, affecté aux communications de la Régie, il serait trop tôt pour tirer des conclusions comparatives. « À ce stade-ci, nous n’avons pas d’informations nous permettant de dresser un quelconque portrait ».

Des mesures strictes

En raison de la situation alarmante dans les hôpitaux, le gouvernement et la santé publique optent depuis plusieurs jours pour une ligne un peu plus dure, instaurant des mesures plus strictes pour contrer la tendance à la hausse du nombre d’hospitalisations et de morts de la COVID, qui s’ajoutent à coups de 50 à 60 nouveaux décès par jour.

Rappelons qu’en plus des restrictions sanitaires, une « contribution santé » sera exigée aux personnes réfractaires pour encourager ces dernières à rejoindre les rangs des vaccinés.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires