Bientôt la grève des chauffeurs d’Autobus Chambly ?

Photo de Julien Dubois (Initiative de Journalisme Local)
Par Julien Dubois (Initiative de Journalisme Local)
Bientôt la grève des chauffeurs d’Autobus Chambly ?
Les bus circulent avec le panneau « En grève bientôt ». (Photo : Julien Dubois)

Les chauffeurs d’Autobus Chambly et la direction n’ayant pas trouvé d’entente, une grève se profile. Les négociations concernent une augmentation de salaire.

Les cars d’Autobus Chambly circulent depuis jeudi dernier avec un panneau bien en vue sur le pare-brise : « En grève bientôt ». « La grève a été votée à 97 % parmi les chauffeurs mobilisés, se satisfait Alain Morel, représentant du syndicat CSN. On va l’exercer dans les prochains jours si aucune offre convenable n’est proposée d’ici là. L’entreprise a reçu de généreuses subventions et il n’est pas normal que les chauffeurs ne puissent pas en profiter. »

Pas d’entente possible

Une telle décision aura une répercussion évidente sur les centaines d’élèves du secondaire et des écoles chamblyennes transportés quotidiennement. Alain Morel poursuit : « On ne veut pas prendre la population en otage, donc, on a décidé de prévenir le public avec ces panneaux. On est prêts à faire tout ce qu’il faut pour que ça bouge du côté des négociations. »

Dans les bureaux, justement, Isabelle Robert, vice-présidente d’Autobus Chambly, assure garder la porte ouverte pour poursuivre les discussions. « J’ai l’impression que c’est une bataille que les syndicalistes veulent mener. Il semblerait qu’ils veulent prendre notre cas pour aller voir le ministère. Je m’interroge sur leur attitude, car les représentants refusent toutes nos propositions mais ils ne mettent aucune contre-offre sur la table. D’ailleurs, madame Josée Dubé, présidente du Syndicat des travailleurs des autobus, a tenu à expliquer aux chauffeurs l’importance de faire la grève. »

Afin de trouver une issue, Isabelle Robert décide de se tourner vers la Fédération des transports. « Ce sera un appui intéressant pour nous, car, à mon avis, nous ne serons pas les seuls dans ce cas dans le futur. Nous n’avons fait aucune offre finale aux chauffeurs pour le moment. »

Partager cet article