Aréna Saint-Césaire : toujours en attente d’une réponse

Photo de Martine Veillette
Par Martine Veillette
Aréna Saint-Césaire : toujours en attente d’une réponse

Le comité de relance de l’aréna attend impatiemment un retour afin de savoir si le projet de construire un nouvel aréna à Saint-Césaire est retenu dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives.

Une demande a été déposée en bonne et due forme. « Les demandeurs ayant soumis une demande d’aide financière dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives devraient obtenir une réponse d’ici à la période des Fêtes », indique le ministère de l’Éducation, qui gère le programme.

Ce programme permettra de financer l’infrastructure par les trois paliers de gouvernement en parts égales. Le projet est évalué à près de 7,5 M$. Ce qui représente au moins 2,5 M$ par pallier.

Pour aider la Ville de Saint-Césaire à payer sa part, le comité de relance a effectué une campagne de financement. Les membres du comité ont approché diverses entreprises de la région. Plusieurs se sont engagées à débourser un montant quand le projet aura l’aval.

« C’est déjà compliqué d’en avoir une. Avec deux glaces (incluant celle à l’aréna de Marieville), on va subvenir aux besoins de la MRC (de Rouville). » – Sylvain Létourneau

La population sera aussi invitée à contribuer financièrement en temps et lieu. « Il y a beaucoup de gens que je croise qui me disent qu’on n’est pas allés les voir. C’est clair que quand on aura une réponse positive, on va les solliciter », affirme Sylvain Létourneau, coprésident du comité de relance.

Objectif dépassé

Le premier objectif du comité était de trouver 1 M$. « La communauté d’affaires a bien répondu. On a augmenté notre objectif à 1,5 M$. La COVID va peut-être changer la donne un peu, mais pour le moment, quand on a refait le tour des personnes engagées, il n’y avait pas de problème », avance-t-il.

Le comité de relance est également en discussion pour nommer l’aréna en échange d’un don important. « On est en pourparlers pour le nom de l’aréna. Pour l’instant, je ne peux rien dire », indique M. Létourneau.

L’ancien aréna a fermé ses portes en 2017 parce que sa remise aux normes nécessitait un investissement important. Il a été, depuis, démantelé. Le nouveau bâtiment sera construit sur le même terrain.

Deux patinoires dans la MRC

Le projet prévoit une seule glace et pas de possibilité d’en aménager une seconde dans le futur. « C’est déjà compliqué d’en avoir une, lance M. Létourneau. Avec deux glaces (incluant celle à l’aréna de Marieville), on va subvenir aux besoins de la MRC (de Rouville). »

Selon les données, il importe d’avoir une patinoire pour 20 000 de population. La MRC de Rouville n’a actuellement que celle de l’aréna Julieu-Beauregard, à Marieville, pour 37 000 de population. Les organismes et les citoyens ont donc accès à moins d’heures pour chausser leurs patins.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires