Année record à la Clinique des jeunes du Bassin de Chambly

Par Annabelle Baillargeon
Année record à la Clinique des jeunes du Bassin de Chambly

La Clinique des Jeunes du Bassin de Chambly a battu un record cette année avec 2 200 rendez-vous pris cette année, ce qui représente une augmentation de près de 10 % par rapport à l’année dernière.

Depuis de début des opérations, l’achalandage à la clinique croît chaque année. « Avec le temps, la clinique est de plus en plus connue et se bâtit une bonne notoriété. Les jeunes qui la fréquentent en parlent à leurs amis. Il ne faut pas sous-estimer l’apport du bouche-à-oreille », lance le président du conseil d’administration de la Clinique, Serge Savoie.

Ce dernier se réjouit du bilan positif de la clinique, puisqu’elle a connu une période plus difficile l’année dernière. L’organisme avait craint de devoir fermer ses portes au printemps dernier. Une subvention du Forum jeunesse Montérégie Est de 40 000 $ a finalement permis à la clinique de donner un deuxième souffle à la clinique.

Ce montant a permis de mettre en place une campagne de financement pour éviter de se retrouver dans une situation précaire lorsque l’entente avec le Forum jeunesse se terminera.

Même si les professionnels de la santé qui œuvrent à la clinique sont payés par le CISSS, l’organisme doit tout de même assumer les frais de location du local, l’électricité et le salaire d’une adjointe administrative. Selon M. Savoie, cette portion représente entre 50 000 et 60 000 $.

L’organisme souhaite d’ailleurs mettre en place trois événements de moyenne envergure d’ici quatre ans pour amasser les fonds nécessaires à la santé financière de la clinique. Idéalement, le président aimerait pouvoir amasser le tiers du budget grâce aux activités de financement. Cette portion représente entre 20 000 et 30 000$, tout dépendant des années.

Le financement pour permettre à la clinique de fonctionner est aussi réalisé grâce à la collaboration des villes et de certaines entreprises.

M. Savoie souligne l’apport important de la Ville de Chambly, qui donne au prorata en fonction de la population. Les municipalités de Carignan et de Richelieu participent elles aussi au financement.

 Des entreprises donnent également un coup de main pour permettre à la clinique de poursuivre sa mission. Le groupe Sutton-Millenia avait mis en place une collecte de fonds après avoir appris dans le Journal de Chambly les difficultés que rencontrait la clinique.

Les courtiers et les agents hypothécaires de Desjardins ont quant à eux amassé plus de 10 000 $ au cours de cette campagne.

« On ne voulait pas dépendre de l’argent public et de la générosité ponctuelle des entreprises. Nous voulions monter des activités novatrices et intéressantes pour donner le goût aux gens de s’impliquer, afin qu’ils retirent quelque chose en nous appuyant », ajoute Serge Savoie.

La clinique offre les services de médecins, d’infirmières et d’intervenants psychosociaux. Cette clinique de milieu s’adresse aux jeunes de 12 à 24 ans.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires