Animaux abandonnés postdéménagement

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Animaux abandonnés postdéménagement
Martin Deschênes, chef de la direction Mondou, et Nicolas Legault, directeur au développement des affaires Mondou. (Photo : courtoisie)

La période fatidique de l’année où l’abandon d’animaux atteint son apogée, sans compter les abandons liés aux problèmes financiers de la pandémie, vient de se boucler.

« Cette année, nous avons reçu plus d’animaux provenant de personnes âgées, lance d’emblée Linda Robertson, fondatrice et directrice de la SPCA Montérégie située à Sainte-Angèle-de-Monnoir. Ceux-ci entrent dans les foyers d’accueil ou à l’hôpital et personne de la famille ne peut récupérer l’animal. Les abandons n’arrivent pas qu’au début juillet. On commence à les voir arriver en mai et en juin, car les gens savent ce qui les attendent avant de déménager. »

Du mois de mai à maintenant, Mme Robertson chiffre à une cinquantaine les animaux recueillis à son refuge.

Campagne de financement

Se déroulant jusqu’au 29 juillet, la campagne de financement Mondou Mondon pour les refuges est en branle. Les sommes amassées seront redistribuées à travers plus de 25 refuges partenaires de petite taille, en plus de financer une douzaine de projets d’envergure dans de grands refuges partenaires. La SCPA Montérégie fait partie des 25 refuges ciblés.

« Plus que jamais, l’abandon d’animaux connaît une ascension fulgurante au Québec, principalement causée par les conséquences de la pandémie, où plusieurs personnes ont dû se résoudre à abandonner leurs animaux de compagnie en raison de difficultés financières. À cette nouvelle réalité s’ajoute la traditionnelle saison des déménagements au Québec, lors de laquelle le nombre d’abandons d’animaux atteint malheureusement son apogée », peut-on lire dans un communiqué transmis par les relations médias de l’entreprise.

« Le chien a 10 ans et il était enchaîné depuis qu’il avait deux mois ». – Linda Robertson

Les dons serviront notamment à la rénovation des refuges, à la stérilisation des animaux pour les gens à faible revenu, à l’achat d’équipement et de nourriture aux frais médicaux, à l’organisation d’événements de micropuçage et d’adoption. La campagne vit sa troisième édition. Depuis deux ans, la campagne Mondou Mondon, au profit des refuges, a permis de récolter plus de 281 000 $.

Chaque année, Mondou remet également plus d’un million de dollars en dons de nourriture à plusieurs refuges de la province, soit 12 000 kg par mois.

Au Québec, selon les chiffres avancés par le communiqué de presse, environ 500 000 animaux seraient abandonnés annuellement.

SPCA Montérégie

Actuellement, en raison de la COVID-19, les visiteurs ne peuvent entrer dans le bâtiment de la SPCA Montérégie. Cependant, le service d’adoption perdure.

« Nos annonces sont affichées sur le Web. Une personne à l’interne s’occupe des appels et tente de savoir plus précisément ce que cherche un potentiel adoptant à l’aide d’une entrevue. Ainsi, cela permet de bien cibler les besoins et ça évite que les gens se présentent inutilement. Cette façon de faire fonctionne très bien, même mieux qu’avant », fait part Mme Robertson en précisant qu’elle envisage cette façon de procéder à long terme.

L’histoire de Tit Loup

Avant de conclure, Linda Robertson a voulu partager avec nous l’histoire attendrissante de Tit Loup.

« Tit Loup est un croisement entre les races husky et malamute. Je suis allée le voir. Il était enchaîné à l’extérieur, en campagne, à moins quarante degrés. C’était un vieux monsieur très faible qui demeurait là qui en était propriétaire. Le chien a dix ans et il était enchaîné depuis qu’il avait deux mois. J’ai fait allusion au monsieur qu’il n’était pas en mesure de prendre soin du chien. Le monsieur m’a dit de lui trouver un refuge. En embarquant dans la van, Tit Loup a trouvé un jouet qui fait squeek squeek! C’était comme s’il voyait un jouet pour la première fois. Il l’a fait sonner tout le long du trajet jusqu’au refuge. Le chien est maintenant avec un couple. Dès le premier soir, Tit Loup est monté dans le lit de ses nouveaux maîtres et a ‘’ronronné’’ toute la nuit ».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires