Aider les commerces à survivre

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Aider les commerces à survivre
(Photo : archives)

Dans ce contexte pandémique où les commerces en arrachent, quel rôle joue la municipalité afin de les aider à se maintenir en vie?

Depuis le début de la pandémie, plusieurs commerces n’ont eu d’autres choix que de mettre la clé sous la porte en raison des fermetures qu’a décrétées le gouvernement. Afin de les soutenir, la Ville de Chambly a mis sur pied un programme d’aide aux entreprises dont l’enveloppe globale est de 300 000 $. Une entreprise qui se qualifie peut recevoir une aide allant jusqu’à 10 000 $. Plusieurs entreprises chamblyennes ont déjà bénéficié de ce programme. Bedondaine et Bedons ronds a touché 2 425,75 $; École Danse ta vie a touché 10 000 $; Viridi Café a touché 10 000 $; Bistro le Vieux Bourgogne a touché 4 819,33 $; Espace IDance a touché 10 000 $; Les d’Oeufs copines a touché 3 702,76 $. Malgré l’aide, le restaurant Les D’Oeufs copines a annoncé dernièrement qu’il fermerait les livres au mois de mars en raison du « manque criant de main-d’œuvre », exacerbé par la pandémie.

De son côté, la Ville mentionne que le programme sera bonifié dans les prochaines semaines. Les critères d’admissibilité sont disponibles sur le site de la Ville.

Collaboration avec la CCIBC

La Ville de Chambly travaille de pair avec la Chambre de commerce et d’industrie du Bassin de Chambly (CCIBC) et soutient leurs différentes campagnes reliées à l’achat local. Elle diffuse des promotions, créées à l’interne, pour encourager l’achat local sur ses réseaux sociaux. Parmi les actions que la municipalité a posées pour supporter les commerces installés en son sein, elle énumère ceci : le panneau Astral le long de l’autoroute 10 dédié à promouvoir l’achat local; le projet et la campagne promotionnelle Destination Vieux-Chambly lancés l’été dernier qui avaient comme mission de soutenir les commerçants et  encourager l’achat local. La campagne sera d’ailleurs de retour cette année; la bonification du décor urbain, comme la promenade lumineuse dans la Vieux-Chambly, qui contribue à optimiser l’achalandage dans le secteur, permettant de découvrir les différents commerces; dans les différentes communications municipales, la mention d’encourager l’achat local, tout comme la mairesse dans différentes interventions publiques ou virtuelles, est également faite.

À savoir comment la Ville peut aider les commerces à recruter du personnel en cette pénurie de main-d’œuvre, celle-ci indique que « pour le recrutement, c’est plutôt le rôle de la CCIBC ».

Plus de détails à venir

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires