Agro-Passion : des activités pour démocratiser l’agriculture

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Agro-Passion : des activités pour démocratiser l’agriculture
Agro-Passion développe des activités pour initier jeunes et moins jeunes aux principes de l'agriculture. (Photo : courtoisie)

Une entreprise de Marieville est sollicitée par les municipalités du territoire pour initier jeunes et moins jeunes aux principes agricoles.

Fondée en 2019 par Elysabeth Lefebvre, et une ex-associée qui demeure impliquée au sein de l’entreprise, Agro-Passion offre des services d’animation pour enfants et des conférences pour adultes en lien avec l’agriculture urbaine et rurale.

Des ateliers diversifiés

« Spécialisée en animation, l’entreprise valorise les pratiques agricoles écologiques et respectueuses de l’environnement. Selon nous, le bien-être collectif passe par une compréhension globale de la vie qui nous entoure et de notre impact sur celui-ci. Nous aspirons à être un acteur de changement vers un mode de vie plus durable et écoresponsable. Le respect et l’environnement sont au cœur de la philosophie de notre organisation. », peut on lire sur le site de d’Agro-Passion. En un peu moins de trois ans, l’entreprise s’est imposée comme joueur actif dans la démocratisation de l’agriculture, afin d’en rendre les principes plus accessibles à tous les milieux. Elle collabore avec de nombreuses écoles, municipalités et organisations un peu partout au Québec. « Notre entreprise est encore bien jeune et très motivée à offrir des services d’une grande qualité. »

« Les enfants étaient contents que l’on aborde leur réalité. » – Elysabeth Lefebvre

« On offre principalement des services d’animation pour les enfants et les adultes pour parler d’agriculture, tant dans les camps de jour que dans les écoles »,  indique Mme Lefebvre au journal. Pour les enfants, Agro-Passion propose le programme « les agri-curieux », qui consiste en cinq ateliers pédagogiques  présentant l’agriculture sous l’angle de l’écosystème. « On y aborde les méthodes de culture écologiques et durables de façon à montrer comment ça fonctionne, sans nécessairement miser sur la permaculture et l’agriculture bio de manière trop imposante. »

Parler aux enfants de la réalité locale

La Ville de Richelieu s’est offert les services d’Agro-Passion pour offrir aux enfants des camps de jour les activités d’Agro-Passion. « C’était des activités du programme l’agriculture ma voisine, un atelier pour les 8 à 12 ans issu de la campagne de sensibilisation Notre campagne, un milieu de vie à partager, afin de parler de la réalité agricole et démystifier ce qu’on fait sur le territoire : les odeurs de fumier, la présence de tracteurs sur les routes. Le projet est porté par toutes les MRC de la Montérégie et des organisations comme l’Union des producteurs agricoles (UPA). On a été mandatés pour développer une activité pour parler de cohabitation en milieu rural avec les jeunes, et dans différents camps de jour en Montérégie. Cette activité a été présentée plus de 80 fois. On y a vraiment eu une réponse positive. Les enfants étaient contents que l’on aborde leur réalité. On a fait des jeux sur les qualités que devrait avoir un agriculteur, un peu sous forme de parcours. Le but étant vraiment de valoriser le fait d’habiter à la campagne. »

Dans l’ère du temps

Consciente de l’importance de l’autonomie alimentaire en société, et de l’intérêt nouveau qu’a engendré la pandémie à son endroit, Mme Lefebvre entend poursuivre sa mission en continuant d’offrir des services qui rendront l’agriculture « accessible à tous ».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires