Agrandissement de l’école secondaire de Chambly

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
Agrandissement de l’école secondaire de Chambly
L’agrandissement de l’école secondaire de Chambly devrait être prêt pour la rentrée scolaire de 2022. (Photo : archives)

Quelques semaines avant une rentrée scolaire qui suscite énormément de questionnements, où en est le projet d’agrandissement de l’école secondaire de Chambly?

Le 17 juin 2019, à l’école secondaire de Chambly, le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge avait annoncé qu’un investissement serait fait pour rapatrier le deuxième cycle du secondaire à Chambly. Le ministre en avait fait la promesse lors des élections de 2018, propulsant la Coalition avenir Québec (CAQ) au pouvoir.

« Un projet pour une école secondaire prend environ trois ans. Nous souhaitons donc une inauguration en 2022 », avait affirmé le ministre lors de l’annonce.

« Il est prévu de débuter des travaux préparatoires à l’automne ». – Marie-Michèle Blais

Si l’on se projette à trois ans depuis, on approche de la date butoir de livraison que le ministre avait estimé en juin 2019.

« Les travaux de construction ne sont pas commencés. Nous sommes actuellement à l’étape des plans et devis. Toutefois, il est prévu de débuter des travaux préparatoires à l’automne », décrit Marie-Michèle Blais, des communications du Centre de services scolaire des Patriotes (CSSP), ajoutant qu’une inauguration en septembre 2022 « demeure l’objectif qui est souhaité ».

La COVID-19 a eu un effet de ralentissement sur plusieurs secteurs. Le virus n’aurait pas eu d’impact sur le projet d’agrandissement de l’école en soi.

« La COVID n’a pas freiné le projet, puisque nous sommes à l’étape de l’élaboration. Le travail s’est maintenu à distance durant le confinement », explique Mme Blais.

L’agrandissement de l’école aura une capacité d’accueil de 1365 élèves.

Agrandissement

Dix millions de dollars seront octroyés à l’école secondaire de Chambly en ce qui a trait au prolongement de son établissement. Les écoliers de quatrième et cinquième secondaire n’auront plus à voyager à Saint-Bruno-de-Montarville pour y compléter leur deuxième cycle de niveau secondaire. L’école avait essuyé un premier refus en août 2018.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de