Marcel et Frédérick Raymond plaident coupables

Marcel Raymond et son fils Frédérick ont plaidé coupables, le 27 juin, au palais de justice de Longueuil, aux accusations de possession de stupéfiants qui pesaient contre eux depuis plus d’un an.
Le père a reconnu qu’il effectuait du trafic de stupéfiants. Les deux hommes ont aussi admis posséder des substances illicites dans le but d’en faire le trafic.
Marcel et Frédérick Raymond ont été libérés en attendant leur sentence. Elle devrait être prononcée le 16 novembre.
En avril 2016, les policiers ont saisi 1325 grammes de hachisch, 11 grammes de cocaïne, 17 pilules de méthamphétamine, 6105 $, des cellulaires, des balances, ainsi qu’un VUS dans la résidence des deux hommes, située sur la rue de Beaulac à Chambly.