Hockey M13 : « Une belle progression »

Les Commandants de Chambly ont perdu en prolongation contre les Hawks de La Prairie, la semaine dernière, lors du tournoi M13A chamblyen. Pour l’entraîneur Francis Martin, son équipe progresse tout de même.

Les Commandants de Chambly ont montré une sacrée force de caractère vendredi dernier. Menés 3-0 contre les Hawks de La Prairie lors de leur troisième match de la compétition, les protégés de Francis Martin ont su égaliser à 3-3 avant de craquer en prolongation (4-5).

« Notre équipe ne s’est pas découragée et cela s’est joué à pas grand-chose. » – Francis Martin

Malgré la défaite, le technicien a tenu à souligner la prestation de son équipe. « Notre jeu d’équipe s’est nettement amélioré. Le niveau de nos passes a été bien meilleur que lors de nos derniers matchs. » Néanmoins, une pointe de regrets persiste quelques minutes après le coup de sifflet final. « Notre équipe ne s’est pas découragée et cela s’est joué à pas grand-chose, analyse le coach. On avait observé notre adversaire et on savait que les matchs allaient être très serrés. »

Avec une victoire en trois matchs, les Chamblyens sont troisièmes de leur poule. « C’est vraiment dommage, poursuit Francis Martin. On est vraiment déçus d’avoir perdu, mais nous n’avons pas su prendre les devants au tableau d’affichage. Cela aurait pu changer le cours du match. Pourtant, on avait le potentiel pour mieux faire. »

Le tournoi M13 est l’un des événements-phares de la saison du club. Chaque joueur attend la compétition avec impatience. « C’est un très beau tournoi que nous serions très fiers de gagner, assure l’entraîneur. Mais cela ajoute un peu plus de pression sur les épaules des jeunes, car ils veulent tous bien performer. »

Coach ou assistant à Chambly depuis cinq saisons, Francis Martin dirige la catégorie M13, où plusieurs enjeux se profilent pour les jeunes. « On voit une belle progression de l’équipe. D’ailleurs, on accentue notre travail au niveau du collectif. Aussi, nous veillons au développement de l’adolescent, tant sur le plan individuel qu’avec la notion de groupe. Le tout dans une atmosphère où l’on privilégie l’amusement. Désormais, notre regard se tourne vers le tournoi de Saint-Jean-sur-Richelieu. »

Un événement provincial

Cette dernière compétition se déroulera d’ailleurs juste après celle de Chambly. « On ne veut pas que les calendriers se chevauchent, rappelle Michel Labrie, membre de l’organisation de Chambly. Il en va de même pour le tournoi de Saint-Hyacinthe. Le tournoi de Chambly fait la différence avec beaucoup de compétition, car nous ne faisons pas payer l’entrée aux spectateurs. Car si une équipe se rend loin, cela permettrait aux familles concernées de venir. La musique, les lumières, l’ambiance et les mascottes font aussi la différence dans ce genre d’événement. »