Carignan : des rues pour y jouer

La Ville de Carignan invite les citoyens à lui proposer leur rue pour désigner une zone de jeu libre où les enfants pourront s’amuser « en toute sécurité ».

Par cette initiative, la Ville souhaite encourager la notion du jeu libre à l’extérieur.

Pour proposer une rue

Les rues proposées doivent être à faible densité de circulation, bien éclairées, permettre une bonne visibilité et être « sécuritaires ». La Ville exige également qu’elles soient à caractère local. Les rues en secteur commercial, les rues collectrices, les artères, les boulevards et les courbes ne sont donc pas admissibles.

« C’est au citoyen-demandeur de recueillir les signatures de ses voisins. » – Ville de Carignan

Les citoyens peuvent dès maintenant soumettre leurs propositions à info@villedecarignan.org, pourvu qu’ils aient obtenu l’approbation du comité de sécurité et de circulation, ainsi que celle des deux tiers des résidants de leur rue. « C’est au citoyen-demandeur de recueillir les signatures de ses voisins », de préciser la Ville.

Des zones de 30 km/h

Chaque rue choisie sera identifiée comme étant une « zone de jeu libre » grâce à un panneau de signalisation affichant ainsi une limite de vitesse de 30 km/h. « Il est possible que le stationnement soit interdit sur une portion ou sur un côté de rue. »

La réaction citoyenne

Des citoyens inquiets ont fait valoir que « La rue n’est pas un terrain de jeu (…) dans la rue, personne n’est en sécurité, encore moins un enfant, peu importe la vitesse », et qu’il vaudrait mieux encourager la fréquentation des parcs. Pour les citoyens qui accueillent favorablement la nouvelle, ce serait au contraire une bonne solution pour les parents qui n’ont ni le loisir ni le temps d’accompagner leurs enfants au parc autant qu’ils le souhaiteraient. Puisque les enfants font déjà du vélo et jouent déjà au hockey dans les rues, imposer des limites de vitesse dans certaines zones permettrait de renforcer la sécurité des lieux déjà sollicités, tout en améliorant les comportements des automobilistes dans certains quartiers.