Accident de voiture à Saint-Césaire: Le plus beau calvaire du Québec sera réparé

FAITS DIVERS. Le plus beau calvaire du Québec, situé à Saint-Césaire, devra être restauré pour une troisième fois en 10 ans, ce printemps. Le 23 décembre, une voiture qui circulait sur la route 112 l’a heurté alors qu’elle tentait de s’engager sur le rang

La Société d’histoire et de généalogie des Quatre Lieux a lancé une campagne de financement afin de réparer cette croix de chemin, appelée calvaire, car le corps du Christ y est installé. Elle compte amasser 2000$ afin de remplir l’un de ses mandats, qui consiste à sauvegarder le patrimoine bâti, notamment religieux, et à sensibiliser la communauté à son importance.

Lors des travaux, une grue sera utilisée pour retirer la croix de sa base de ciment. Elle n’a pas été abîmée, mais elle penche vers l’arrière.

«Ce qui a sauvé la croix, c’est qu’elle est soutenue par quatre fers à angle en métal qui sont fixés dans le ciment», explique le président de la Société d’histoire, Gilles Bachand.

Les fers à angle devront être chauffés pour retrouver leur position initiale et les madriers de bois qui les cachaient devront être remplacés, car ils ont craqué sous le poids du véhicule. Le panneau en plastique qui identifiait le calvaire devra aussi être changé, car il s’est retrouvé en mille morceaux.

Un calvaire à toute épreuve

Ce calvaire a été sacré le plus beau du Québec par le public, lors des Fêtes patrimoniales de L’Acadie, cet été, à Saint-Jean-sur-Richelieu. La Société d’histoire lui avait auparavant refait une beauté.

En 2007, une trentaine de croix de chemin ont été restaurées à Rougemont, Saint-Césaire, Ange-Gardien et Saint-Paul-d’Abbotsford. Le calvaire de Saint-Césaire avait alors été peinturé.

Plus récemment, en 2013, il a été totalement reconstruit grâce au travail acharné de bénévoles et aux dons de la communauté. Seulement une semaine après l’inauguration, il est passé près de se retrouver ravagé à la suite d’un accident de voiture.

«Nous sommes passés proches de la catastrophe aussi, car un automobiliste a foncé dans un poteau électrique qui a frôlé la croix», raconte M. Bachand.

Qu’est-ce qu’une croix de chemin ?

À l’époque, les croix de chemin servaient de lieu de rencontre à la population pour prier lors des épidémies. De plus, au mois de Marie, en mai, plusieurs cérémonies y étaient organisées.

«Il y avait aussi le fait que les garçons qui suivaient leurs parents rencontraient les petites filles, mentionne le président de la Société d’histoire. Lors d’entrevues que nous avons réalisées, plusieurs aînés nous ont dit qu’ils avaient rencontré leur amoureux ou leur amoureuse lors du mois de Marie.»

Pour Gilles Bachand, cette histoire et le fait que ce calvaire soit le mieux situé démontrent l’importance de le restaurer.

La croix de chemin servait également de repère géographique à l’époque, puisque les rangs n’étaient pas identifiés.

Rens.:450 469-2409 ou lucettelevesque@sympatico.ca ou shgql@videotron.ca ou 1291, rang Double, Rougemont

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires