Accès à l’eau à Carignan : l'endroit choisi sème la grogne

Par Annabelle Baillargeon
Accès à l’eau à Carignan : l'endroit choisi sème la grogne

DÉBAT. Plusieurs citoyens de Carignan se sont vivement opposés au projet d’une rampe de mise à l’eau sur l’île Goyer, lors de la dernière séance du conseil, en raison de l’emplacement ciblé par la Ville.

La Ville a annoncé il y a quelques semaines la création d’une descente pour permettre la mise à l’eau des canots et des kayaks, en plus d’implanter un belvédère pour observer le paysage entre les rues des Pétunias et des Œillets.

Les citoyens craignent toutefois que la tranquillité et l’intimité soit compromises dans le secteur avec un tel projet.

De plus, les citoyens estiment que la hauteur des vagues rend cet emplacement dangereux pour mettre des canots à l’eau, les vagues pouvant atteindre près de deux pieds de hauteur, selon eux.

 Le maire indique que le projet est toujours à l’étude et que l’endroit n’est pas encore confirmé, car la Ville évalue les possibilités en fonction des terrains qui lui appartiennent.

Les citoyens ont donc encouragé la Ville à poursuivre ses recherches et à même à envisager l’utilisation d’un terrain qui ne lui appartient pas.

« Les gens vont déjà mettre leurs canots à l’eau derrière le dépanneur de l’île sur la rue des Tulipes. On ne veut pas s’opposer au projet, mais nous avons d’autres endroits à leur proposer », lance Bianca Poulin, une Carignanoise.

Le propriétaire Michel Tardif soutient que les gens peuvent déjà avoir un accès à l’eau à son commerce. Pour la somme de 5 $, ils peuvent stationner leur voiture derrière le dépanneur.

« J’aurais de l’ouverture pour un tel projet. Ça pourrait être bon pour mon commerce. Par contre, ce n’est pas à moi à courir après la Ville pour le faire. Il suffit que la Ville m’approche », lance M. Tardif.

Une rencontre d’information à ce sujet est d’ailleurs prévue le 8 juillet prochain à 19 h au Centre multifonctionnel de Carignan.

Un projet précipité?

Le maire de la Ville, René Fournier, admet que le projet d’accès à l’eau sur l’île Goyer a été lancé plus rapidement que prévu.

 « L’incident impliquant Rémy Nolet a bousculé nos projets et a fait en sorte que nous avons dû publiciser le projet rapidement, avant qu’il ne soit complètement ficelé », reconnaît M. Fournier.

En effet, plusieurs citoyens de Carignan ont signé une pétition pour nommer le nouveau parc de l’île Demers en l’honneur du jeune de 19 ans. Le maire René Fournier a alors annoncé le projet d’accès à l’eau, puisqu’il considérait que ce serait une bonne façon d’honorer Rémy Nolet par le biais d’une plaque commémorative à cet endroit. C’est pourquoi l’annonce a été faite avant le temps.

Le maire a assuré qu’il rencontrerait Bobby Nolet pour déterminer le meilleur moyen d’honorer la mémoire de son fils. D’ici là, il a mis sur la glace la commande pour les panneaux portant le nom du nouveau parc.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires