À la 10e minute de jeu

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
À la 10<sup>e </sup>minute de jeu
Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux, Ian Lafrenière, ministre responsable des Affaires autochtones sortant, et Jean-François Roberge, ministre de l'Éducation, étaient confiants en début de soirée. (Photo : (Photo : Jean-Christophe Noël))

Du début à la fin, l’ambiance aura été à la fête du côté de la Coalition avenir Québec (CAQ), installée au restaurant L’Ancêtre à Saint-Hubert, lors de la dernière soirée électorale provinciale.

Dès 18 h, les premiers partisans du parti ont fait leur entrée. Puis, de gros noms caquistes sont apparus à tour de rôle. Jean-François Roberge, dans Chambly, Christian Dubé, dans La Prairie, Nathalie Roy, dans Montarville, Simon Jolin-Barrette, dans Borduas, Lionel Carmant, dans Taillon, Suzanne Roy dans Verchères et Ian Lafrenière, dans Vachon, circonscription hôtesse, ont notamment été des festivités.

10 minutes plus tard

Les événements se sont ensuite bousculés. À 20 h, les bureaux de vote fermaient. À 20 h 05, la CAQ était en avance dans 23 circonscriptions relativement à 2 pour le Parti libéral et 1 pour Québec solidaire. À 20 h 10, la CAQ était reportée au pouvoir. Le toit des lieux a levé, soufflé par l’exaltation des gens présents.

Cris, applaudissements, accolades, enlacements, points dans les airs, high five, danses improvisées aux pas plus ou moins calculés, tous les symboles accompagnant la victoire ont été démontrés.

Et ça continue

Plus la soirée avance, plus la consécration est puissante du côté de la CAQ. D’autres candidats se sont joints au rassemblement. C’est le cas, entre autres, d’Audrey Bogemans, dans Iberville, et de Shirley Dorismond, dans Marie-Victorin, qui ont à leur tour été élues. L’euphorie est à son paroxysme. Tous se réjouissent. Tous se disent fiers. La pression n’existe plus. L’heure est à la fête entre sympathisants, bénévoles, collègues, familles et amis.

Promesses électorales

Après la célébration, c’est le retour au travail pour les candidats. Pour être élus, ils ont promis de s’attaquer à des enjeux qui préoccupent leur électorat.

En économie, Jean-François Roberge rappelle que la CAQ promet un montant de 600 $ aux personnes gagnant moins de 50 000$, tandis qu’un montant de 400 $ serait remis aux personnes gagnant moins de 100 000 $, et ce avant la fin de l’année 2022. La CAQ s’engage à mettre en œuvre la plus importante baisse d’impôts de l’histoire du Québec. Dès 2023, les Québécois devraient avoir droit à une baisse d’impôts pouvant atteindre jusqu’à 810 $.

20 h 10 c’est l’heure où l’annonce que la CAQ était reportée au pouvoir a été faite

En santé, l’élu de Chambly s’engage à implanter un groupe de médecine familiale universitaire à Chambly.

En transport, M. Roberge assure l’ouverture d’une voie UAB (utilisation de l’accotement par les bus) sur le boulevard Fréchette, à Chambly, en direction nord. Il ajoute des travaux visant à améliorer le chemin de la Grande-Ligne, situé à Carignan aux limites de Saint-Jean-sur-Richelieu.

En environnement, afin de protéger la rivière Richelieu et le bassin de Chambly, la création du Fonds Bleu devrait permettre d’investir 650 M$ au cours du prochain mandat. L’argent bonifierait les mesures de protection des plans d’eau et servirait à soutenir de nouvelles initiatives, comme la création d’un programme de nettoyage des berges et la lutte contre les plantes aquatiques envahissantes.

Partager cet article