De François Legault à Carignan

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
De François Legault à Carignan
Marie-Ève Jalbert a reçu une lettre du premier ministre du Québec, François Legault, relativement à ses actions visant l’intégration des Ukrainiens au Québec. (Photo : courtoisie)

Ce sont 14 familles ukrainiennes que la Carignanoise Marie-Ève Jalbert a dispersées dans différentes familles d’accueil chamblyennes.

François Legautl, premier ministre du Québec, l’en a même remerciée personnellement. « J’ai également eu la chance de lire votre histoire dans les médias. Votre solidarité m’a beaucoup touché », écrit le premier ministre en guise d’extrait du document transmis à Mme Jalbert. Croyant ne consacrer que quelques heures de bénévolat initialement, c’est finalement un gros investissement de temps que consacre à la cause la Carignanoise. Pour alléger sa tâche, elle a partagé le fichier des familles d’accueil qu’elle a bâti à des amies ukrainiennes afin que celles-ci « commencent à prendre le lead ».

Demande qui augmente

Le mouvement prend de l’ampleur. « Je pensais qu’on avait atteint le peak auprès des familles ukrainiennes, mais non », note Marie-Ève Jalbert. La demande découlant d’Ukrainiens ne fait qu’augmenter. « On a vraiment besoin de familles d’accueil à Chambly », fait part la répartitrice qui souhaite localiser le plus près possible les Ukrainiens les uns des autres. L’entraide n’en devient que plus facile. À ses dires, l’élan de générosité communautaire ne s’est pas essoufflé. Certaines familles d’accueil se sont faites prendre au jeu. Alors qu’elles désiraient n’offrir qu’un toit aux réfugiés sans s’investir outre mesure, une relation humaine s’est installée naturellement. « Je pense qu’elles (les familles d’accueil) reçoivent beaucoup d’amour à travers ça », exprime Mme Jalbert devant le discours changeant des familles d’accueil engagées.

« Votre solidarité m’a beaucoup touché. » – François Legault

Les dons ont plusieurs visages. Ils sont parfois quantifiable en argent ou en investissement de temps. À Saint-Jean-Sur-Richelieu, la femme de Carignan a placé une Ukrainienne seule qui a obtenu une année de logement gratuite dans un appartement offert par la propriétaire de multiples habitations.

Trouver du travail

Une fois installés, des Ukrainiens ont déjà réussi à trouver du travail avec l’aide de Mme Jalbert et son réseau. À Chambly, Olga travaillera à la Ferme Guyon. De son côté, FG Chocolatiers a embauché à distance une Ukrainienne qui travaillera en cuisine.

Marie-Ève Jalbert a rencontré cette semaine Alexandra Labbé, mairesse de Chambly. Une enveloppe budgétaire de 10 000 $ sera octroyée pour aider les arrivants ukrainiens. L’argent permettra l’accès à certains services de loisir et du soutien, comme l’accès à des banques alimentaires. Les détails seront précisés en juillet.

Dans sa mire, Mme Jalbert a maintenant Jean-François Roberge, député de Chambly au provincial, et Yves-François Blanchet, député de Beloeil – Chambly au fédéral, afin qu’ils contribuent, à leur palier respectif.

Partager cet article