Enjeux des districts 5 et 6 de Chambly

Photo de Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Par Chloé-Anne Touma | Initiative de journalisme local
Enjeux des districts 5 et 6 de Chambly
L'hôtel de ville de Chambly. (Photo : archives)

Bien qu’ils n’aient pas été au centre des préoccupations sur lesquelles le débat électoral a mis l’accent jusqu’à présent, les districts 5 et 6 ont leur lot d’enjeux à considérer.

Dans le district 5, Antoine-Louis Fréchette, étant donné le peu de place disponible au développement urbain, il sera davantage question de sécurité routière, d’aménagement routier et cyclable et d’environnement, vu l’achalandage du boulevard De Périgny, la présence d’écoliers sur le territoire circonscrit à la hauteur de la rue Sainte-Marie, et les dangers potentiels relevés par des bénévoles et experts aux alentours des écoles William-Latter et Sainte-Marie, et reconnus par les élus des niveaux municipal et provincial.

Il faudra également se pencher sur les mesures d’aide pour la relance économique destinées aux entreprises du secteur industriel, à qui les initiatives mises en place par la Ville pour la revitalisation du centre-ville ne profitent pas réellement, mais qui bénéficient davantage de mesures de financement général aux entreprises ayant souffert de la pandémie et du manque de main-d’œuvre.

À la frontière partagée avec le premier district se dresse le Pôle culturel, un symbole de culture qui ne fait pas l’unanimité sur le plan architectural, mais dont il faudra valoriser et encourager les activités et l’attrait touristique en multipliant les initiatives comme celles qui ont fonctionné cette année : expositions diverses, performances de collectifs d’artistes, sculptures, orchestre interactif, etc.

En termes de mobilité, le transport collectif demeure également un enjeu d’intérêt, puisque des citoyens âgés ont fait valoir au journal l’importance de bonifier l’offre des taxibus pour leur permettre de se rendre au centre-ville à différentes heures. Le déplacement actif et le raccordement des deux pistes cyclables majeures seront également d’actualité.

Dans le sixième district

Mis à part les préoccupations liées à l’excès de vitesse des voitures et à la pollution, il sera question, dans le district 6, Louis-Franquet, de l’aménagement du boisé Fonrouge, pour lequel des idées de développement (fatbike, sentiers quatre saisons, lieux d’observation, etc.) ont été amenées sur la table, en plus du projet de terrain de soccer synthétique à concrétiser. Rappelons que Luc Ricard à été réélu conseiller par acclamation dans le district.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires