340 000$ injectés afin de réaménager l’entrée de l’île aux Lièvres

Photo de Jean-Christophe Noël
Par Jean-Christophe Noël
340 000$ injectés afin de réaménager l’entrée de l’île aux Lièvres
L’arche à l’entrée de l’Île aux Lièvres, abîmée lors d’un accident en août 2018. (Photo : Jean-Christophe Noël)

CARIGNAN. Les travaux visant à rafraîchir l’entrée de la Seigneurie des Îles seront mis en branle cet été grâce au montant de 340 000 $ du surplus libre autorisé par le Conseil lors de la dernière séance de ses membres.

Ainsi écrit dans le Plan directeur des parcs et espaces verts de la Ville de Carignan, « le site est adéquat et nécessite peu d’interventions ». Or, il s’en est passé des choses depuis dans le cossu quartier. Il y a eu l’incendie suspect du pavillon des boîtes postales en mars 2018, ravageant entièrement l’hexagone et son contenu. Il y a eu ensuite en août dernier le sévère accident, ébranlant de visible façon l’une des arches qui se dressait avec droiture à l’entrée du secteur.

Naviguant sur ces détériorations, la Municipalité a donc profité de l’initiative pour inclure dans le lot de réaménagements celui du rond-point sur lequel se dépose la fontaine. Mandatée par la Ville, une firme d’architectes paysagistes a développé différents concepts qu’elle a ensuite présentés afin de pallier cette dégradation esthétique. « Il ne suffit qu’à passer devant pour constater la nécessité de la réhabilitation de l’équipement. Tout ça est fait dans l’esprit de projet unifié et mettra de l’avant notre nouvelle signature corporative », dit le maire Patrick Marquès quant à la pertinence de ces travaux de réfection.

De 200 000 $ à 340 000 $

« Au plan triennal d’immobilisation (PTI), le montant prévu des travaux est de 200 000 $. Je conviens que le kiosque postal a été incendié et qu’un muret a été endommagé, mais l’assurance a dûment dédommagé la Municipalité. Comparativement, quand les buttes à l’entrée du secteur Carignan-Salières ont été réaménagées, aucun contrat n’a été accordé à une firme d’architectes paysagistes », mentionne Stéphanie Lefebvre, conseillère du parti en opposition à celui du maire.

« Il ne suffit qu’à passer devant pour constater la nécessité de la réhabilitation de l’équipement » – Patrick Marquès

À ce sujet, le maire renchérit en disant que « le montant de 200 000 $ n’est qu’une évaluation préliminaire. Contrairement aux travaux qui seront entamés à l’Île aux Lièvres, ceux du secteur Carignan-Salières ne nécessitaient pas que nous utilisions les services d’une firme externe. Nous détenions l’expertise au sein du Service des travaux publics ».

Des 340 000 $ investis dans ce projet d’envergure, 58 000 $ proviennent des assurances liées à l’incendie du kiosque postal et 11 000 $ proviennent des assurances associées à l’accident du muret. Donc, 271 000 $ sont absorbés par la Municipalité.

Travaux majeurs

En ce qui a trait aux travaux concernant le rond-point, les usagers devraient y trouver entre autres : des plantations de vivaces, de graminées, d’arbustes feuillus et d’arbres conifères, des colonnes lumineuses, des projecteurs, de nouveaux fauteuils, un muret en maçonnerie lettrée, une zone de gazon ainsi qu’une surface de pavé de béton.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de