45 ans de passion passés en revue

Par andrecorbeij
45 ans de passion passés en revue

Le tandem d’artistes céramistes contemporain Goyer-Bonneau de Carignan célèbre cette année le 45e anniversaire de fondation de leur atelier. Pour marquer le coup, la galerie Jonathon Bancroft-Snell à London, en Ontario, organise une exposition rétrospecti

L’exposition 45 ans – Encore 2 fera date puisqu’elle jettera pour la première fois un regard complet sur l’ensemble de l’œuvre de Goyer-Bonneau. On pourra donc y voir des œuvres des années 1970 à aujourd’hui. Autre particularité, certaines pièces exposées sont demeurées à l’état de projet expérimental et n’ont jamais fait l’objet de reproduction en série.

Le conservateur de l’exposition Brian Cooke a réuni une impressionnante collection qui comprend de nombreux exemples rares et historiques de leurs œuvres, des prototypes jamais vus par le public. Une de ces pièces particulières a été La Théière conçue en 1976 et n’a été produite qu’en seulement onze exemples, dont une pièce en or, pour marquer le vingtième anniversaire de leur atelier en 1990.

En 2007, London a accueilli la première exposition importante de Goyer-Bonneau à l’extérieur du Québec et la première dans une galerie privée. Aujourd’hui, l’exposition 45 ans – Encore 2, marque un tournant important puisqu’elle rassemble de nombreux objets tirés de leur collection d’archives, dont plusieurs seront mis en vente pour la première fois. Quelques premières pièces tournées à la main qui datent d’avant leur partenariat ont également été ajoutées à cette exposition.

Pour Denise Goyer et Alain Bonneau, cette rétrospective leur a demandé un travail de recherche colossal. Leurs pièces rangées dans des boîtes, qui dormaient au grenier depuis 50 ans, ont remué beaucoup d’émotion et de souvenirs.

«Ça faisait longtemps qu’on avait ressorti nos vieilles pièces. À l’âge où nous sommes rendus, nous avons beaucoup produit. On a du mal à en faire le compte. En sélectionnant les pièces pour l’exposition à London, je me suis aperçu qu’il y en avait beaucoup qui étaient restées à l’étape de prototype. Même s’il elles n’étaient pas parfaites, ces pièces demeurent intéressantes pour comprendre la démarche derrière une idée», explique Denise Goyer.

Ces fameuses pièces expérimentales feront l’envie des collectionneurs puisqu’elles seront mises en vente.

En plus des pièces uniques, l’exposition montrera également d’immenses dessins tirés des cahiers de croquis de Denise Goyer  pour lever le voile sur le processus créatif. Car les pièces qui sortent de l’atelier Goyer-Bonneau sont belles, mais on peut aussi les toucher et s’en servir au quotidien.

Une démarche unique

Dans le milieu de la céramique contemporaine utilitaire, Goyer-Bonneau s’est rapidement imposé comme une référence mondiale. Au fil des quatre dernières décennies, le couple a obtenu plusieurs honneurs au Canada et à l’étranger. Plusieurs expositions collectives leur ont été consacrées. Denise Goyer est la tête pensante du tandem. C’est elle qui conçoit le visuel des pièces et Alain Bonneau en est l’ingénieur.

Depuis 45 ans, le couple est toujours aussi passionné dans leur création. Encore aujourd’hui, il produit de nouvelles séries. Nous avons pu jeter un œil en primeur sur ce qu’il nous réserve pour cette année.

«Nous sommes vraiment choyés de pouvoir exposer à London. Les deux galeristes sont nos deux plus grands collectionneurs. Je n’ai jamais vu une collection aussi impressionnante que la leur. Parmi toutes nos expositions rétrospectives, celle-ci est notre plus importante. Les gens vont avoir la chance de voir des pièces qui n’ont jamais été vues», conclut le tandem.

L’exposition 45 ans – Encore 2, des céramistes a été officiellement lancée le 5 juin et se poursuivra jusqu’au 4 juillet.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires