100 ans d’histoire pour Lassonde

100 ans d’histoire pour Lassonde

27 produits portent la griffe Lassonde

Crédit photo : courtoisie

C’est en 1918 qu’Aristide Lassonde a fondé l’entreprise après l’achat d’une terre à Rougemont, destinée à la culture de légumes. 100 ans plus tard, Lassonde est devenu le deuxième plus grand transformateur de jus en Amérique du Nord et enregistre des ventes annuelles de plus de 1,5 milliard de dollars.

Un texte de Patrick Berger

Contrairement à plusieurs industries agroalimentaires, Lassonde ne se fait pas engloutir par le marché américain. Le paradoxe se matérialise lorsqu’on regarde les chiffres : 58 % de tout l’inventaire de Lassonde se retrouve sur les tablettes des marchands de nos voisins du sud.

En 2010, les ventes de produits en sol américain ne représentaient que 6 % des transactions de l’entreprise. L’acquisition des marques Clement Pappas, en 2011, et ensuite Apple & Eve, en 2014, ont permis à la compagnie de devenir une multinationale.

Avec les années, l’entreprise a su diversifier ses produits pour ensuite faire des acquisitions en Ontario ainsi qu’aux États-Unis. Comme le démontre la dernière entente visant un achat de l’ordre de 146 millions $ US, celle du producteur de jus et de boissons de fruits prêts à boire Old Orchard Brands, situé au Michigan.

Les débuts du fleuron de Rougemont

À la fin du siècle dernier, comme bien d’autres Québécois et Québécoises, le manque de travail et de perspectives force Aristide Lassonde, le fondateur de la société Lassonde, à émigrer aux États-Unis afin d’y assurer sa subsistance.

Il opérera une boulangerie dans le Massachusetts durant quelques années et se mariera en 1896 à Georgianna Darcy, qui est elle aussi d’origine québécoise.

De retour au Québec en 1903, il fait l’acquisition d’une terre destinée à la culture de légumes. Son intérêt pour le secteur alimentaire se développe et l’idée germe déjà en eux de créer une conserverie. La construction de celle-ci démarre en 1916 pour prendre fin en 1918, à Rougemont. Monsieur Lassonde met alors en conserve des tomates et, par la suite, des haricots, qu’il vend dans la région immédiate. Ces activités se poursuivront et c’est en 1925 que l’entreprise produit des conserves en quantité suffisante pour les commercialiser sur le marché de Montréal.

Secondé par sa femme, Aristide Lassonde réussit à traverser la récession des années 1930 et la Deuxième Guerre mondiale. La société Lassonde parvient malgré tout à connaître une période de croissance qui lui permet de se doter de meilleurs équipements industriels et de prendre de l’expansion.

« Dans l’ADN de Lassonde, l’innovation a toujours été une chose qu’on valorisait pour se différencier », souligne M. Gattuso.

Le décès du fondateur survient en février 1944 et la seconde génération de la famille Lassonde entre en scène alors que Willie Lassonde en prend les rênes. Il insuffle à la Société le dynamisme nécessaire à sa croissance et en réoriente les activités vers la production de jus de pomme à la fin des années 1950.

Ce tournant marque l’histoire de la société, en permettant le passage de celle-ci de conserverie qu’elle était, à ce qu’elle est devenue maintenant, le deuxième plus grand transformateur de jus en Amérique du Nord avec quelque 2 100 employés, dans ses 14 usines réparties dans quatre provinces canadiennes et six États américains.

De 1987 à aujourd’hui

Lassonde est devenu une société publique en bourse en 1987, ce qui lui a permis d’acheter différentes technologies d’équipements. La famille Lassonde possède encore 54 % des actions et 93 % du droit de vote au sein du conseil d’administration de l’entreprise.

En 1987, la région d’Ottawa était considérée comme un marché d’exportation pour l’entreprise. 500 000 $ du chiffre d’affaires provenait de la capitale nationale. Une situation qui a immensément changé depuis que Lassonde a réalisé une douzaine d’acquisitions qui lui ont permis de consolider le marché canadien avant de faire son entrée aux États-Unis en 2011.

« La famille a toujours misé sur la pérennité et le développement. En 1987, le chiffre d’affaires de notre entreprise était de 60 millions. On est passé à plus de 1,5 milliard aujourd’hui », nous dit M. Gattuso.

Ce sont 27 produits qui portent la griffe Lassonde, pour les jus (12), également sur les marques « spécialités » comme les bouillons et sauces (7) et sur les marques vins et cidres (8).