Steve Trottier sur les traces des Maasaï

Steve Trottier sur les traces des Maasaï

Steve Trottier entreprendra un voyage au Kenya du 30 novembre au 11 décembre.

Crédit photo : Adaée Beaulieu

Steve Trottier s’envolera vers le Kenya, du 30 novembre au 11 décembre, pour découvrir la culture des Maasaï, un peuple indigène vivant dans ce pays.

Le globe-trotter a été approché par Jean Rivest de Vox Populi et Spiritours pour être l’invité spécial de ce voyage de 10 jours. Il s’occupera de la photographie et jouera le rôle de motivateur pour les participants.
Steve Trottier a été emballé par l’idée puisque, depuis qu’il avait visionné un reportage sur les Maasaï en 2006, il rêvait d’aller à leur rencontre.

« Ce qui m’a marqué, c’est la profondeur de ces gens-là. Ils vivent avec la terre. Ils ne sont pas sur Internet », affirme-t-il.

M. Trottier est particulièrement interpellé par leur sagesse axée sur le moment présent. À son avis, il est prôné à tort de nos jours d’attendre pour réaliser ses rêves.

« Ce peuple maasaï est souriant et détaché de la société de consommation. » – Steve Trottier

Dans les 35 pays qu’il a visités, il a toujours cherché à rencontrer les peuples indigènes, car ce sont eux qui étaient là les premiers.

Pendant leur périple, les participants danseront et travailleront à la confection de bijoux. Ils pourront aussi passer une nuit dans une grotte. L’observation de la faune sauvage sera également intégrée au voyage, même s’il ne s’agit pas d’un safari africain.

Impact
Steve Trottier croit que ce peuple pourra apporter une nouvelle vision de la vie aux voyageurs. Il tentera d’enlever les œillères des participants, pour qu’ils réalisent également un voyage intérieur. Il s’occupera de raffiner l’enseignement du guide, Xavier Péron, et de faire des rappels réguliers des leçons de vie.

« Je trouve que les gens de nos jours vivent sans symboles et qu’ils n’ont pas de réelle philosophie, mentionne-t-il. Tout est esthétique. La vie c’est comme une carte de crédit. Les gens achètent leur vie, mais elle doit avoir plus de valeur. »

« Ce peuple maasaï est souriant et détaché de la société de consommation », renchérit celui qui est aussi copropriétaire du gym Chez Trottier.

Selon lui, ce voyage permettra aux participants de se libérer de la surconsommation, de mieux gérer leur stress quotidiennement, d’être plus concentrés et joyeux.

Projets
Musicien à ses heures, il profitera de l’occasion pour enregistrer une chanson. Il souhaite ensuite la présenter accompagné de photographies, lors de ses concerts. Il prévoit aussi faire un petit partage de son expérience au Kenya pendant ses prestations.

Steve Trottier travaille aussi actuellement sur un projet intitulé Globe Trottier par le biais duquel il souhaite organiser des voyages d’initiation à travers le monde.

Il a plié bagage une à deux fois par année pendant 15 ans et a complété son périple par un tour du monde en 2012. Il croit que son expérience au Kenya marquera maintenant un changement dans sa vie.
M. Trottier désire retourner avec des groupes en Israël et en Inde, des pays qui l’on marqué en raison du rythme de vie différent. Il souhaite aussi mettre le cap sur de nouveaux pays, dont le Costa Rica et l’Arménie.

Les personnes intéressées par cette aventure au Kenya peuvent réserver jusqu’à la fin septembre.

Rens. : spiritours.com/voyage/kenya-nov2017