Recomptage: Mario Lambert conserve son siège

Recomptage: Mario Lambert conserve son siège

Mario Lambert conserve son siège du district du Bassin malgré le recomptage.

Crédit photo : Xavier Demers

Le candidat de Démocratie Chambly, Mario Lambert, conserve son siège du district du Bassin après le recomptage demandé par Action Chambly.

La demande a été entendue au palais de justice de Longueuil le 9 novembre dernier. Au terme de l’audience qui a duré toute la journée, le juge a conclu que l’issue du vote restait la même que celle de la soirée électorale.

Il a toutefois souligné qu’il y avait eu suffisamment de motifs valables pour la tenue de ce recomptage, demandant à chacune des parties d’assumer leurs propres frais juridiques.

Questionné sur le résultat de ce recomptage, le maire Denis Lavoie s’est dit satisfait. « C’est parfait! Vous avez entendu le juge dire qu’il y avait assez de motifs et nous, c’est tout ce qu’on voulait, s’assurer que le processus démocratique a été respecté », a-t-il déclaré.

Bulletins

L’avocat d’Action Chambly, Alexandre Cayer, a demandé à ce qu’au moins huit bulletins de vote en faveur de M. Lambert soient annulés. Quatre d’entre eux, en raison de leur détérioration et les cinq autres, puisqu’ils auraient eu des marques distinctives permettant de reconnaître l’électeur qui les avait utilisés.

Ces deux demandes ont été rejetées par le juge qui a considéré que les bulletins étaient en assez bon état pour qu’ils puissent être comptabilisés et que les marques en questions ne permettraient pas de reconnaître la personne qui a voté.

De plus, il a souligné ne pas vouloir décourager les citoyens qui exercent leur droit de vote en devenant trop exigeant sur l’intégrité des bulletins tant que ceux-ci demeuraient facilement lisibles.

Résultats

Rappelons que le 5 novembre dernier, Mario Lambert a été élu conseiller du deuxième district de Chambly avec seulement deux voix de plus que son opposant Marc Bouthiller.

Seuls deux conseillers de Démocratie Chambly occuperont un siège au conseil de ville, soit M. Lambert et Alexandra Labbé.

Toutefois, le maire Lavoie n’écarte pas la possibilité de déposer une requête de contestation de l’élection de Mme Labbé dans le district du Canton en raison de publicité illégale.

« Pour l’instant, on préfère ne pas commenter les rumeurs. Je n’ai pas dit que je ne le ferais pas, mais si on le fait, on verra en temps et lieu », a déclaré le premier magistrat.

Il est à noter que toute personne qui avait le droit de voter ou tout candidat défait peut contester une élection. Celle-ci doit se faire au moyen d’une requête devant la Cour supérieure dans les 30 jours suivant la proclamation du candidat élu.