Raphaël Lavoie sera au camp d’Équipe Canada

Raphaël Lavoie sera au camp d’Équipe Canada

Raphaël Lavoie

Crédit photo : Archives

Le hockeyeur chamblyen Raphaël Lavoie fait partie des 44 invités à prendre part au camp de sélection d’Équipe Canada des moins de 18 ans, qui se déroulera du 29 juillet au 2 août, à Calgary.

L’attaquant des Mooseheads de Halifax, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), est d’ailleurs l’un des deux seuls invités à être admissible au repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH) de 2019. Les autres pourront tous être sélectionnés en 2018.

Il est donc le deuxième plus jeune joueur invité derrière l’attaquant des Rockets de Kelowna, Nolan Foote.

« Mon été va bien. Il faut s’entraîner fort pour pouvoir revenir en forme l’an prochain à Halifax », affirme Lavoie.

Sur les 44 joueurs, ce sont quatre gardiens de but, 16 défenseurs et 24 attaquants qui ont été invités. Du lot, seulement 10 produits de la LHJMQ, dont sept du Québec, prendront part au camp.

La moitié de ces joueurs seront sélectionnés pour participer à la Coupe commémorative Ivan-Hlinka des moins de 18 ans, à Břeclav, en Slovaquie.

« On s’entraîne beaucoup pour ça en ce moment, déclare Lavoie. Ça va être assez dur. Il faut gagner sa place. »

« On s’entraîne beaucoup pour ça en ce moment. Il faut gagner sa place. » – Raphaël Lavoie

Changements à Halifax

Les Mooseheads de Halifax ont appris une dure nouvelle au mois de juin quand leur entraîneur-chef André Tourigny a décidé de se rapprocher de sa famille en allant diriger les 67’s d’Ottawa, dans la Ligue de hockey junior de l’Ontario.

Une décision qui a surpris Raphaël Lavoie, qui ne se trouvera pas en terrain inconnu puisque le nouveau pilote des Mooseheads, Jim Midgley, était l’adjoint à Tourigny la saison dernière.

« J’ai déjà une bonne relation avec lui, indique Lavoie. Je le connais bien, donc, il n’y aura pas de surprise. J’ai hâte de voir à quoi ça va ressembler. »

Les Mooseheads risquent aussi d’être privés des services du talentueux attaquant suisse, Nico Hischier, repêché au tout premier rang lors de la dernière séance de sélection de la LNH par les Devils du New Jersey.

« Nico, quant à moi, il s’en va, affirme le Chamblyen. C’est le meilleur joueur avec qui j’ai joué. Non seulement il est bon, mais c’est une très bonne personne. Je lui souhaite tout le succès du monde avec les Devils. »

Malgré ces deux départs, Lavoie a confiance que les Mooseheads pourront s’établir comme une puissance dans les années futures.

« On est une équipe jeune. L’an prochain, on va avoir plus de maturité, plus de force physique. On devrait être une bonne équipe l’an prochain. »

Études en anglais

À son arrivée à Halifax, Raphaël Lavoie a dû s’inscrire à une école secondaire anglophone.

Il entreprendra à l’automne sa 12e année, équivalente à une année collégiale au Québec.

« La chimie en anglais, ce n’est pas la même chose que la chimie en français! blague Lavoie. J’ai été à l’école en anglais au primaire, mais au secondaire, c’est tellement différent! »

De retour à Chambly durant la saison morte, il a dû continuer ses cours par correspondance.

« J’ai passé un mois et demi à apprendre mes cours tout seul. J’ai dû faire mes examens seul. C’est toi qui dois te motiver par toi-même. »