Pédaler 200 km pour la recherche sur le cancer

Pédaler 200 km pour la recherche sur le cancer

Crédit photo : SM

Denise Parsons enfourchera son vélo les 7 et 8 juillet pour rouler pendant 200 km, de Repentigny à Québec, et espérer récolter 10 000 dollars dans le cadre du Cyclo-défi Enbridge contre le cancer.

Denise Parsons, directrice des loisirs au Manoir Saint-Bruno, a amassé jusqu’à présent 1360 $. « C’est plus que 10 % en deux journées, se félicite la citoyenne de Chambly. Les gens autour de moi ont été très généreux ; ils m’ont motivée à mettre la barre encore plus haut. »

En effet, pour participer à cet événement, dont le bénéficiaire est le Centre Segal et ses partenaires à travers le Québec, Denise Parsons doit d’abord amasser 2500 $ et convaincre des donateurs à l’aider à atteindre l’objectif de 10 000 $. Les montants de cette 10e édition vont servir à soutenir la recherche, les traitements, les soins et les programmes de prévention. Plus de 51 millions de dollars ont été récoltés jusqu’à présent.

Tous concernés

« Quand j’étais jeune, j’étais impliquée dans l’événement la Journée Terry-Fox, relate celle qui résidait alors en Nouvelle-Écosse. J’ai des membres de ma famille qui ont eu le cancer et je sais que plusieurs personnes ont ou connaissent des gens qui sont atteints par cette maladie. »

Selon des estimations, une personne sur deux au Canada serait atteinte d’un cancer au cours de sa vie, et au Québec, les taux d’incidence et de mortalité seraient plus élevés qu’ailleurs au pays.

Denise Parsons fait partie du Club cycliste de Chambly. « L’an dernier, un collègue du club dont le frère a eu le cancer m’a convaincue de faire le Cyclo-défi. Au début, j’étais hésitante, car il faut faire 200 km, mais j’ai finalement accepté. » L’expérience l’an dernier d’avoir roulé 119 km lors du Défi des Cantons-de-l’Est l’a encouragée à faire plus. Ce parcours ayant des côtes assez exigeantes, principalement à quelques dizaines de mètres de l’arrivée, lui fait dire : « C’était une journée très froide (9 septembre), difficile à cause des côtes. J’ai senti l’émotion, les gens criaient en haut de la côte. C’était une première expérience pour moi. J’ai pleuré. »

« Chaque don et chaque participation créent le sentiment de faire partie de quelque chose de plus gros que soi-même. » – Denise Parsons

En matière de pratique de vélo, Denise Parsons, âgée de 45 ans, revient un peu de loin. Elle précise n’avoir pas monté sur un vélo pendant plus de 25 ans. « Ici, j’avais peur et c’est pour cela qu’en groupe, je me sens en sécurité », témoigne celle qui d’ici le 7 juillet, s’entraîne deux fois par semaine en salle, en plus d’ajouter d’autres heures chez elle sur un vélo stationnaire.

Elle dit souhaiter que sa participation amène d’autres femmes à joindre le groupe, étant donné que celles-ci constituent seulement 34 % du peloton.

Le départ se fera de Repentigny, avec des arrêts fréquents à chaque parcours de 25 km. Les cyclistes s’arrêteront à mi-chemin, à Trois-Rivières, où des tentes seront installées pour passer la nuit. Le lendemain, c’est en direction de Québec que le groupe va se diriger.

Les personnes qui souhaitent contribuer aux efforts de la cycliste peuvent composer le 1 866 996-VELO ou visiter le site contrelecancer.ca et entrer le nom de Denise Parsons ou son numéro d’identification 421402-3. On peut aussi lui écrire à : nicenise@hotmail.com.

Question :

Avez-vous déjà participé à une collecte de fonds pour une cause qui vous tient à cœur ?