Patrick Marquès devient maire de Carignan

Patrick Marquès devient maire de Carignan

Patrick Marquès et son équipe seront majoritaires au conseil de Carignan.

Crédit photo : Yessica Chavez

Patrick Marquès est devenu le nouveau magistrat de la Ville de Carignan lors des élections municipales du 5 novembre défaisant le maire sortant, René Fournier, par 136 voix.

La lutte entre les deux politiciens aura été serrée jusqu’à la fin. En début de soirée, les deux candidats étaient à égalité, puis le chef d’Avantage Citoyen, M. Fournier, a pris les devants par une centaine de voix.

Il s’est finalement incliné devant son opposant, M. Marquès, plus tard en soirée.

« Je me sens heureux du travail qu’on a accompli, moi et mon équipe. Il va y avoir du renouveau à Carignan. On est une équipe qui va être à l’écoute des citoyens et je pense que c’est le message qui a été reçu aujourd’hui », a commenté le chef du parti Pro-Citoyens.

De son côté, René Fournier a accueilli sa défaite avec sérénité.

« Depuis que je suis arrivé au pouvoir, je peux dire que j’ai accompli tous mes projets. Si je me suis lancé en politique, c’était pour protéger l’île au Foin et on l’a fait d’une belle façon. On a réussi à la protéger à l’éternité, et ça, c’est rare. C’est certain que j’aurais aimé mieux gagner, mais je ne suis pas amer. Je peux partir en me disant “mission accomplie” », confie M. Fournier.

Le taux de participation de la population à ce scrutin est de 39,6 %, une légère baisse comparativement à celui de 2013.

Majorité

Au conseil, M. Marquès sera majoritaire alors que son équipe a gagné quatre des six sièges du conseil municipal.

Dans le 2e district, Edith Labrosse a obtenu 56,51 % des votes alors que son opposant, Rudy Nolette en a obtenu 43,49 %.

Diane Morneau et Frédéric Martineau ont respectivement gagné les sièges des districts 4 et 5 avec une bonne avance sur leurs rivaux, Julie Dépôt et Marlène Salgues.

Pour sa part, Daniel St-Jean a récolté 57,36 % des votes dans le 6e district dépassant Jean-François Rondeau de 14,72 %.

Dans le premier et le troisième district, c’est Anne Poussard et Stéphanie Lefebvre qui occuperont respectivement ces sièges de l’opposition.

Environnement

Les enjeux environnementaux auront été au centre de la campagne électorale des deux partis.

M. Marquès compte changer la position de la Ville dans ce dossier. « On savait que l’équipe de M. Fournier avait une position plus environnementaliste. Nous, on va juste faire un équilibre dans tout ça », déclare le nouveau maire.

Quant à René Fournier, il reconnaît que ses positions sur l’environnement ont pu lui nuire pendant la campagne. « Je comprends que ça n’a pas plu à tout le monde, mais si j’avais à recommencer, je referais exactement la même chose », lance le candidat déchu.