Plan d’urbanisation, citoyens en colère….

Publié le 28 décembre 2016

Nous avons été invités par la mairie de Chambly le 7 décembre à une soirée d’information concernant la phase 2 d’aménagement de l’espace urbain concernant l’ancien golf public, propriété de la famille Mc Lean.

Il est à noter que cet espace est zoné récréatif, qu’il est à l’abandon depuis plusieurs années.

Cet espace a été promis aux citoyens pour l’aménagement d’un golf de 9 trous. Il est considéré comme tel par le plan d’urbanisation initial de la Ville. Les propriétés jouxtant cet espace devaient être libres de tout développement urbain dans leur cour arrière, selon le plan initial.

La Ville et le promoteur (Trigone) souhaitent modifier la vocation de cette zone.

Le plan d’aménagement prévoit 570 nouveaux logements; une reconfiguration des points d’accès; le développement de nouvelles rues; quelques aménagements d’espaces verts.

Il est à noter, que cet espace reste le dernier espace libre dans la ville de Chambly.

L’assemblée citoyenne présente dans une salle comble, ne pouvant accueillir l’ensemble des résidents concernés, s’est prononcée à l’unanimité contre le projet d’urbanisation présenté par la Ville. Un projet d’aménagement d’un espace récréotouristique a été déposé par un citoyen lors de la séance. Ce projet a été acclamé par l’assemblée.

Au cours de l’assemblée, les citoyens ont notamment dénoncé : la fausse représentation faite aux riverains de la zone concernée lors de l’achat de leur propriété; l’aberration d’ajouter 570 nouvelles portes dans une zone déjà congestionnée par le trafic automobile (île aux lièvres, île Demers, + la phase 1 en phase en fin de réalisation); l’absence de plan d’accueil de futurs élèves (école Bourgogne déjà saturée); l'abandon de la vocation récréative initiale de la zone concernée et l'absence d’espace vert (parc de dimension appréciable) à vocation récréative, contrairement aux villes voisines, Saint Hubert, Longueuil)

Cet espace est le dernier disponible à Chambly. Considérant sa situation géographique particulière, il serait souhaitable de le préserver et de lui assurer une vocation récréotouristique. Une telle vocation contribuerait à la qualité de vie citoyenne des résidents et se conformerait au plan stratégique 2009 – 2016 mis de l’avant par la Ville, qui indique: «Augmenter la qualité de vie de nos résidants, et ce, en faisant accroître notre richesse collective dans le respect du développement durable du territoire.»

La phase 1 détériore le paysage urbain de la ville: alimentation électrique anarchique, manque cruel d’espaces verts, empilement de logements sans égard à l’environnement îlot de chaleur, conception architecturale minimaliste d’une esthétique douteuse.

L'absence de concertation entre Carignan et Chambly quant aux problèmes de congestion routière conséquence de l’urbanisation à outrance est aussi inquiétante.

Zanirato Jean – Pierre, résident de Chambly sur le golf