Les stationnements payants ont-ils modifié vos habitudes de consommation ?

Publié le 19 décembre 2016

Les stationnements payants ont remporté près de 125 000$ à la Ville de Chambly depuis leur implantation, au début de l'été.

©TC Media - Archives

Oui, disent de nombreux résidents des villes voisines de Chambly.

Oh que oui.

Résidant de Carignan depuis bientôt 20 ans je suis un autre de ceux qui ont dû payer un montant de 77$ pour un retard de 12 minutes.

Peu importe ,12 minutes, 12 heures, c'est pareil. Coupable d’avoir été déjeuné sans avoir assez payé ma place pour mon véhicule. Nous étions deux à avoir reçu un billet d'infraction. Sur deux véhicules. Dans un emplacement de 20 voitures. Tous vacants. Pas grave...coupable. 77$, SVP.

Ceci en septembre, depuis je n’ai plus remis les pieds à Chambly, ni pour déjeuner, ni pour souper ni même pour la SAQ ou Maxi.

Pas grave M. le maire. Je suis coupable. J’ai payé mon 77$. J’allais dans votre très jolie ville (qui est toujours aussi splendide d’ailleurs) depuis 20 ans...je n’y vais plus...car je suis coupable d’un montant...77$.

Je crois vraiment qu’il y en a qui se frottent les mains ensemble. Ça fait beaucoup de sous pour vous et ça vous prend des pas gentils comme nous pour remplir les coffre de la Ville et ce pour des infractions impardonnables.

Bravo à tous et joyeux Noël. Quel beau chiffre à démontrer dans votre prochaine assemblée. Cela sera joie et euphorie.

Désolé à vous tous, chers commerçants, car malgré mon attitude immature et humour sarcastique, vous n’en demeurez pas moins ceux qui en souffrent le plus et vous m’en voyez désolé.

Venez avec nous, Beloeil, Saint-Hilaire, Saint Basile-le-Grand ou Saint-Bruno. Y'a des restos et les stationnements...sont gratos.

Thierry Brunet, Carignan

Oui ils ont modifié nos habitudes.

Je demeure à Carignan et je n'ai pas le choix de payer. On est assez taxé comme ça...

Mon épouse et moi attendons l'ouverture du nouveau centre d'achat de Carignan pour faire nos achats dans notre ville. En attendant, nous préférons les villes avoisinantes qui nous accueillent avec plaisir. Nous sommes heureux de nous y rendre pour leurs restaurants et tout achat de nécessité.

C'est bien dommage pour certains restaurants que nous aimions, mais c'est notre façon de faire comprendre au ROI de Chambly qu'il a eu tort dans sa décision d'imposer à tous ses commerçants payeurs de taxes sa décision sans offrir d'alternative.

Rollande et Jean Pouliot, Carignan

Le 14 novembre dernier je me rends chez ma grand-mère en fin de journée afin de lui apporter quelques pots de sauces maison. Elle vit sur la rue Bourgogne en fasse du bassin, toutes les places de stationnement sont libres et je ne fais qu’un aller-retour donc je stationne et traverse la rue sans mettre de l’argent dans l’horodateur… Eh bien, le temps de monter au deuxième étage, donner les pots et échanger quelques nouvelles était suffisant pour mériter une amende de 77$... Bon ok, c’est de ma faute et j’ai payé, mais c’est à se demander si y'a pas quelqu’un qui se cache derrière un arbre pour surveiller et faire rentabiliser tout ça!

Oui, nos habitudes ont changé depuis l’adoption de ce projet. Nous ne nous baladons plus dans le secteur du canal où nous avions l’habitude d’arrêter avec les enfants, magasiner les dernières nouveautés, prendre une glace à la crèmerie de l’écluse et j’en passe. Je suis bien malheureux pour les commerçants et je ne comprends pas comment une petite ville comme Chambly puisse de doter d’une telle infrastructure. Lorsque les citoyens des villes avoisinantes viennent acheter à Chambly, tout le monde est gagnant; le citoyen a accès à un service à proximité, le commerçant qui empoche les profits et la Ville qui met les taxes dans ses poches. Maintenant la Ville peut bien collecter les 77$, mais les commerçants eux vont voir leur clientèle partir vers d’autres terres fertiles…

Alex Lamarre, résidant de Carignan