La nouvelle école primaire devrait s’appeler Joseph-Octave Dion

Publié le 26 octobre 2016

La nouvelle école de Chambly.

©TC Media - Annabelle Baillargeon

Joseph-Octave Dion, né à Chambly en 1838, fut journaliste à La Minerve, à L’Étendard ainsi qu’à La Patrie.

Visionnaire, il s’intéresse dès 1875 à la sauvegarde du fort Chambly, déjà passablement détérioré. Ayant réussi à persuader le gouvernement canadien de l’importance historique du vieux fort, M. Dion vient même y habiter afin d’entreprendre des travaux de restauration. Il devient ainsi l’un des premiers conservateurs de monument historique au Canada.

Vers la fin de sa vie, Joseph-Octave Dion est nommé Officier d’académie du Ministère de l’instruction publique de France. Après avoir demeuré près de 35 ans au fort Chambly, M. Dion y meurt en 1916. Sans son immense dévouement à la préservation de ce précieux témoin de la Nouvelle-France, le fort Chambly ne serait plus qu’un souvenir aujourd’hui.

Pourtant, à Chambly, aucune rue, aucun monument ne porte le nom de ce grand homme, si important pour l’identité de notre belle ville. Joseph-Octave Dion, avec sa persévérance, sa détermination et son attachement à notre histoire, pourrait devenir un modèle pour les écoliers de la nouvelle école primaire de Chambly. Par le fait même, le nom de la nouvelle école rappellerait à tous les habitants de Chambly et des environs la quête de ce valeureux citoyen, précurseur de la sauvegarde de notre patrimoine.

David Brodeur, enseignant et auteur, Chambly.