Manifs contre les coupes dans les CPE

Publié le 7 février 2016

Manif dans les CPE

©TC Média - Pascal Cournoyer

Plusieurs milliers de personnes ont participé aux divers rassemblements dénonçant les compressions dans les services de garde subventionnés qui se sont déroulés dans près d'une vingtaine d'endroits au Québec, dont à Montréal, dimanche.

Chapeautées par l'Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE), les manifestations étaient entre autres appuyées par diverses centrales syndicales et par le Parti québécois (PQ).

Ce vaste mouvement de solidarité vise à faire reculer le gouvernement provincial. Le président-directeur général de l'AQCPE, Louis Sénécal, a soutenu que les compressions menacent entre 2000 et 2500 emplois, dont 900 dans la seule région métropolitaine.

M. Sénécal a mentionné que Québec a fait un choix politique qui ne tient plus la route étant donné que les finances publiques ont pris du mieux.

Il a souligné, d'autre part, que les nouveaux tarifs modulés selon les revenus permettront d'aller chercher 170 millions $ de plus auprès des parents.

Louis Sénécal a précisé que d'autres moyens de pression sont prévus par son organisation à compter du mois prochain, dont la fermeture d'établissements pendant quelques heures et même durant des journées complètes.

La Presse Canadienne 

En manchette

Les 4 Chevaliers débarquent à Marieville

SOFTBALL. L’équipe de balle molle humoristique Les 4 Chevaliers sera au parc de l’école Crevier de Marieville pour y affronter la formation de balle donnée de Marieville, championne canadienne, le 10 juin à 19h30.

Manifs contre les coupes dans les CPE

Publié le 7 février 2016

Manif dans les CPE

©TC Média - Pascal Cournoyer


Plusieurs milliers de personnes ont participé aux divers rassemblements dénonçant les compressions dans les services de garde subventionnés qui se sont déroulés dans près d'une vingtaine d'endroits au Québec, dont à Montréal, dimanche.

Chapeautées par l'Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE), les manifestations étaient entre autres appuyées par diverses centrales syndicales et par le Parti québécois (PQ).

Ce vaste mouvement de solidarité vise à faire reculer le gouvernement provincial. Le président-directeur général de l'AQCPE, Louis Sénécal, a soutenu que les compressions menacent entre 2000 et 2500 emplois, dont 900 dans la seule région métropolitaine.

M. Sénécal a mentionné que Québec a fait un choix politique qui ne tient plus la route étant donné que les finances publiques ont pris du mieux.

Il a souligné, d'autre part, que les nouveaux tarifs modulés selon les revenus permettront d'aller chercher 170 millions $ de plus auprès des parents.

Louis Sénécal a précisé que d'autres moyens de pression sont prévus par son organisation à compter du mois prochain, dont la fermeture d'établissements pendant quelques heures et même durant des journées complètes.

La Presse Canadienne