LE NPD laisse sa place dans Shefford

LE NPD laisse sa place dans Shefford

La candidate Claire Mailhot.

La vague orange ne s’est pas déferlée à nouveau dans Shefford. La candidate néodémocrate, Claire Mailhot, termine derrière Pierre Breton, le nouveau député libéral.

La lutte était serrée entre la néodémocrate et le bloquiste Jocelyn Beaudoin.

D’entrée de jeu, Claire Mailhot a admis être surprise des résultats de la plus longue campagne électorale de l’histoire. «Oui ça nous surprend, mais les gens voulaient du changement. C’est ce qu’ils ont fait. Ce n’est pas le changement qu’on pensait. On a mené une belle campagne. On est content et on respecte le choix des électeurs», explique-t-elle en entrevue avec la presse.

«On est pour la démocratie. La démocratie vient de parler. Les lecteurs se sont prononcés alors respecte leur choix», poursuit-elle.

Visiblement sereine par rapport aux choix des électeurs de Shefford, Claire Mailhot a expliqué son état d’esprit. «Je suis sereine parce que j’ai mené la campagne que je voulais. J’ai été au-delà de ce que je pensais. L’énergie qu’on a déployée, avec mon équipe. Les gens étaient là. Les gens sont contents. J’ai adoré ma campagne et je sais que j’ai fait ce que je pouvais».

Celle qui aurait vécu son baptême de feu politique pense poursuivre dans cette veine. «La politique j’en ai toujours fait de différentes façons. Je sais que je suis une meilleure personne. Je ne sais pas comment je vais m’en servir, mais je sais que je vais m’en servir. De quelle façon ? Je fais confiance à la vie», mentionne Mme Mailhot.

Œufs dans le même panier

Comment expliquer la chute néodémocrate ressentie dans l’ensemble du pays ? Claire Mailhot croit qu’une couleur a été plus annoncée qu’une autre, ce qui a eu comme effet d’influencer les électeurs. «Les gens ont tous mis les œufs dans le même panier pour un certain changement. On a beaucoup annoncé qu’une couleur était plus à l’avance qu’une autre. Les gens ont voté pour ça», conclut-elle.

Vague orange de 2011 à aujourd’hui

La circonscription avait été représentée à la Chambre des communes pour la première fois par un candidat NPD de 2011 à aujourd’hui. Le député sortant, Réjean Genest, avait remporté les dernières élections fédérales avec 51,1% des votes.

Une victoire qui avait surpris l’ex-député lui-même.

Gilles Duceppe, chef du Bloc Québécois, et Justin Trudeau, chef du Parti libéral, sont les deux seuls chefs à avoir visité la circonscription dans le cadre de la présente campagne électorale.