L’ajout d’un trottoir ne fait pas l’unanimité

L’ajout d’un trottoir ne fait pas l’unanimité

Une carte où Patrick Dufresne a noté en jaune l’endroit où il suggère l’ajout d’un trottoir.

Crédit photo : Courtoisie

Le candidat pour l’équipe de Démocratie Chambly, Patrick Dufresne, s’inquiète pour la sécurité des enfants à l’entrée de l’Académie éducative Ildiko. Il  a proposé l’an dernier aux élus l’ajout d’un trottoir pour mener sans danger les enfants à l’entrée de la garderie.

« Même si l’adresse est située sur la rue Anne-Le Seigneur, l’entrée principale se situe à l’arrière, près du stationnement, accessible par la rue du Tonnelier », explique celui qui est également président de la Corporation des paramédics du Québec.

Selon M. Dufresne, la circulation est assez dense en période de pointe le matin et le soir dans ce secteur. La rue étant dépourvue de trottoir, les piétons doivent donc marcher dans la rue pour se rendre à la garderie lorsque le stationnement est trop plein.

« Les voitures se stationnent dans la rue ou dans le stationnement, avec des départs et des arrivées fréquents. En plus des véhicules qui font des demi-tours pour repartir, dans l’entrée du stationnement de la garderie », fait remarquer le papa.

L’ajout d’un trottoir permettrait aux familles d’éviter de marcher parmi les voitures sur la rue, selon Patrick Dufresne.

À quel prix

Lors de l’assemblée municipale du 4 juillet, M. Dufresne a questionné les élus sur ce dossier, plusieurs mois après avoir déposé sa demande. Le maire lui a répondu que la proposition avait été soumise aux propriétaires de la garderie, qui n’avaient pas souhaité donner suite à ce projet.

Questionnée à ce sujet par le Journal de Chambly, la copropriétaire de l’établissement, Ildiko Cioara, réplique ne pas s’y être opposée, mais n’avoir eu aucune nouvelle depuis.

Une année avant, elle mentionne qu’une maman avait fait la demande d’ajout d’un panneau d’arrêt à l’intersection de la rue Anne-Le Seigneur et du Tonnelier. Cette demande avait été refusée, en raison d’un arrêt trop près de cet endroit et d’un règlement municipal.

Un an plus tard, Mme Cioara affirme avoir eu la visite d’une personne à la Ville, qui parlait plutôt de l’ajout d’un trottoir. C’était la première fois qu’on lui parlait de cette problématique selon elle, en affirmant qu’elle n’avait reçu aucune plainte à ce sujet.

« Si c’est pour la sécurité, je ne suis pas contre, mais je ne suis pas d’accord d’assumer seule une hausse de taxes. Ce n’est pas juste que je sois la seule pénalisée, mon stationnement respecte le nombre de cases imposé par la ville », affirme-t-elle.

Un arrêt d’autobus et une boîte postale créée également beaucoup de circulation, ce qui peut engendrer ces problèmes.

« Nous voulons une décision juste et équitable pour tout le monde au niveau de la répartition des taxes », résume la copropriétaire, Dana Cioara.

Relancé par le Journal à ce sujet, le maire de Chambly affirme que son directeur du Service des travaux publics, Michel Potvin, lui confirme que la garderie ne voyait pas l’intérêt d’ajouter une portion de trottoir dans ce secteur.