L’ABC du patin selon François Borduas

L’ABC du patin selon François Borduas

L’entraîneur technicien en habiletés individuelles est venu donner un entraînement de patin à des jeunes MAHG 3, novice et atome de Chambly, le 24 août.

Crédit photo : Xavier Demers

De jeunes hockeyeurs de catégories MAHG 3, novice et atome ont perfectionné leurs habiletés en patins avec l’entraîneur privé, François Borduas, le 24 août, au complexe Isatis Sport de Chambly.

Deux douzaines de jeunes sportifs, qui participent au programme des Futures étoiles Sports Experts sous la supervision de Normand Rioux, ont reçu les conseils du Césairois.

« Dans le fond, j’embarque sur la glace avec des jeunes de 5, 6, 7 ans, a affirmé M. Borduas, avant de rejoindre les 24 jeunes sur la patinoire. On m’a demandé de venir travailler avec eux pour venir leur montrer des petits trucs. »

Les enseignements que les jeunes auront au cours de l’année leur serviront à mesure que leur parcours se poursuivra.

« Ils vont pouvoir pratiquer les trucs que je leur ai donnés dans leurs pratiques, sur les patinoires extérieures, dans le salon en écoutant la télé, a indiqué M. Borduas. Quand je vais revenir, on va essayer d’adapter la pratique pour éventuellement progresser. »

En plus de la présence de François Borduas, les jeunes ont aussi pu profiter des conseils d’une kinésiologue, Valérie Peddie.

« À chaque pratique, on a toujours des professeurs en enseignement spécialisé dans le hockey, a souligné le représentant aux ventes chez Sports Experts, Norbert Massé. Tout le programme est basé sur l’élément de patin de base. »

Apprendre aux jeunes

Si François Borduas passe beaucoup de temps avec des joueurs professionnels, il se permet de trouver une petite place dans son horaire chargé pour venir redonner aux prochaines générations de hockeyeurs.

« C’est sûr que ce n’est pas la même approche qu’avec les joueurs pros, a-t-il fait remarquer. Moi, j’adore voir les petits bouts avoir le sourire, avoir chaud et poser beaucoup de questions. »

L’entraîneur privé est reconnu pour ses pratiques intenses, mais a souligné que le but premier reste que les jeunes aient du plaisir.

« Le deuxième objectif, c’est qu’ils aient appris une chose. Pas 20, une. »

M. Borduas répond à plusieurs questions des jeunes, ce qui le fait souvent sourire.

« Des fois, c’est pertinent, d’autres fois, c’est vraiment drôle parce que ça n’a pas vraiment rapport, mais c’est le fun ! Moi aussi, je trouve mon compte là-dedans. »

Présence appréciée

La présence de François Borduas, qui entraîne régulièrement des joueurs professionnels a été saluée par les parents présents.

« Je pense que tous les joueurs profitent de la bonne énergie sur la glace », a relaté Marco Leblanc.

« Les entraîneurs ont le tour avec les enfants, ça paraît », a soutenu Michel Bernier.

« Ça leur permet de voir des choses qu’ils ne font pas dans des pratiques normales, a pour sa part expliqué Sylvain Trépanier. Ça les amène à un autre niveau. »