Georges-Étienne Côté est le nouvel entraîneur-chef des Forts

Georges-Étienne Côté est le nouvel entraîneur-chef des Forts

Le nouvel entraîneur-chef des Forts, Georges-Étienne Côté, entouré de l'adjoint Samuel St-Louis et du président, Marc-André Houle.

Crédit photo : Xavier Demers

L’ancien joueur du Plaza de Marieville, Georges-Étienne Côté, a été nommé le nouvel entraîneur-chef des Forts de Chambly.

Côté a évolué comme joueur dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec (LHJAAAQ) avec les Braves de Valleyfield, à la fin des années 90, récoltant deux championnats en trois ans. Il a aussi joué au niveau senior et professionnellement en Europe.

Dans les dernières années, l’homme de 39 ans qui habite à Farnham était entraîneur adjoint chez le Boomerang d’André-Laurendeau au niveau collégial et entraîneur du Vert et Or de l’école secondaire Massey-Vanier.

Il participait à sa première pratique avec les Forts, mercredi, tout juste après son embauche officielle.

« C’est sûr que d’arriver en cours de saison et ne pas avoir été là pour le jour 1, c’est très différent. On va évaluer l’équipe, essayer d’imposer nos systèmes et voir où ça va nous mener à partir de là. »

Avec sa fiche d’une seule victoire en six matchs, la formation chamblyenne a plusieurs points à améliorer, entre autres d’essayer de contrôler le nombre de buts alloués. Les Forts sont la pire équipe à ce chapitre, ayant accordé 39 buts.

« On va essayer de resserrer la défensive, c’est une ligue très offensive. Après ça, on laissera notre attaque prendre son envol. »

Dans les derniers temps, Côté visait un poste d’entraîneur-chef avec une formation. Lorsque le poste est devenu vacant à Chambly, il a sauté sur l’occasion.

« C’est un défi que je veux relever depuis un an, a-t-il confié. J’ai déjà auditionné pour trois postes en chef. En venant ici, je crois que c’est un bon fit. On va essayer de remonter l’équipe au classement. »

Candidats

Le président des Forts, Marc-André Houle, s’affairait à rencontrer des candidats pour le poste avec le vice-président des opérations hockey, Michel Tremblay. Houle a affirmé avoir reçu au moins 25 candidatures, mais celle de Côté a impressionné l’état-major de la formation.

« Georges-Étienne Côté est nettement sorti du lot principalement pour trois raisons, a expliqué Marc-André Houle. Il a un bagage qui va amener quelque chose d’intéressant et différent avec l’équipe. C’est une personne qui a passé à travers le cheminement qu’on souhaite que nos joueurs puissent passer à travers leur vie. C’est aussi un gars qui est excellent pour communiquer. »

Cette annonce fait suite à la démission de Patrick Lefebvre, samedi, qui occupait les fonctions d’entraîneur-chef et de directeur général depuis l’arrivée des Forts de Chambly dans la ligue en 2015.

« Suite à la démission de Patrick, que j’ai remercié publiquement et personnellement et je continue de le faire, si on a autant de talent sur la glace en ce moment, c’est qu’on avait un directeur général qui a travaillé très fort dans les trois dernières années », a affirmé Marc-André Houle.

« Malheureusement, encore cette année, on n’avait pas un bon début de saison, a-t-il ajouté. Ça devenait à la limite un mal nécessaire, la vie est faite ainsi, mais il fallait faire quelque chose. »

Directeur général

Les Forts ont aussi annoncé que Dominic Boucher, leur entraîneur des gardiens de but, devient le nouveau directeur général de la formation.

Boucher occupe aussi les fonctions d’entraîneur des gardiens avec les Riverains du Collège Charles-Lemoyne.

« Mes premières armes dans le junior majeur comme adjoint, c’est en remplacement d’un entraîneur de gardien de but devenu directeur général, Steve Ahern, à Baie-Comeau, a raconté Boucher. J’ai beaucoup appris de lui juste en le regardant faire son travail. C’est un peu un modèle pour moi, comme Daniel Fréchette, à Victoriaville. »

Le jeu d’analyse commencera à se faire. Boucher et Georges-Étienne Côté se rencontreront prochainement pour faire l’analyse de la formation.

« Je connais bien les problèmes à l’interne, j’ai déjà deux dossiers à régler rapidement, a souligné Dominic Boucher. Je veux surtout m’assurer de bien connaître les équipes adverses pour faire de meilleures transactions. »

« Certainement qu’il va y avoir une évaluation des joueurs en place, a ajouté pour sa part Michel Tremblay. On ne peut pas être 1-5 et ne faire aucun changement. Lesquels, on ne peut pas dire quoi encore. »

Les entraîneurs adjoints, Patrick Lacelle et Gilles Charron, ne seront pas de retour. Samuel St-Louis reste pour sa part en poste.

Les Forts disputent leur prochaine rencontre contre les Flames de Gatineau (5-1-1) au Centre sportif Buckingham. Ils accueilleront par la suite les Inouk de Granby dimanche à 16h, au Centre sportif Robert-Lebel de Chambly. La dernière rencontre entre les deux équipes s’était soldée grandement en faveur des Inouk, qui l’avait emporté 12-0.