Émile Chatigny libéré en attendant son procès

Émile Chatigny libéré en attendant son procès

Les policiers ont dû intervenir après une altercation entre jeunes près du Centre sportif Robert-Lebel à Chambly.

L’homme accusé d’avoir attaqué quatre personnes dans un boisé de Chambly a été libéré le 10 mai, en attendant la suite des procédures judiciaires.

Émile Chatigny, 19 ans, a été arrêté le 30 avril après une poursuite à pied. Les policiers répondaient alors à un appel pour une attaque au couteau dans le boisé situé près du Centre sportif Robert-Lebel.

Une interdiction de publication nous empêche de diffuser le contenu des débats entourant son enquête de remise en liberté. Selon ce qu’a déjà affirmé la Régie intermunicipale de police Richelieu – Saint-Laurent, Chatigny aurait pourchassé avec un couteau quatre individus qu’il avait invités pour régler une question d’argent.

L’accusé aurait réussi à atteindre l’un d’entre eux et lui a asséné plusieurs coups de couteau. Ce geste lui a valu une accusation de tentative de meurtre.

Chatigny est également accusé de menaces de mort envers les trois autres individus, entre autres.

La Couronne s’est opposée à sa remise en liberté, mais la juge Hélène Paré a décidé de le remettre entre les mains de son père. Il devra se soumettre à certaines conditions, dont celles d’habiter chez son père à Hemmingford.

Il ne pourra pas communiquer avec les victimes ni se rendre sur le territoire de Chambly, sauf pour visiter sa mère.

Chatigny devra également respecter un couvre-feu entre 21h et 7h.

Le procureur de la Couronne, Me Vincent Huet, a suggéré à la juge Paré d’imposer à l’accusé une thérapie pour la gestion de sa colère. Cette suggestion n’a toutefois pas été ajoutée aux conditions de remise en liberté.