Deux Chamblyennes dans la cour des grands

Deux Chamblyennes dans la cour des grands

La milieu de terrain, Maïka Sanesac, et la gardienne de but, Audrey Séguin, lors du tournoi des sélections régionales, disputé dans l’arr. de Saint-Hubert.

Crédit photo : Xavier Demers

Deux jeunes joueuses de soccer chamblyennes de catégorie U12, Maïka Sanesac et Audrey Séguin, ont montré de quel bois elles se chauffaient contre des plus vieilles lors du Tournoi des sélections régionales U13 (TSR).

Les deux porte-couleurs de l’Arsenal de Chambly U12 AA ont été sélectionnées au sein de l’équipe de Richelieu-Yamaska pour le TSR, qui se déroulait au parc Rosanne-Laflamme, dans l’arr. de Saint-Hubert, du 25 au 29 juillet.

Comme objectif dans un futur proche, les deux joueuses tenteront de faire l’équipe en vue de la 53e finale des Jeux du Québec, qui se déroulera à Thetford Mines, en 2018.

« Nous, étant donné que nous sommes plus jeunes, on va sûrement faire les Jeux du Québec. Si on y participe, j’espère qu’on va être capables de se faire remarquer pour l’équipe du Québec », a affirmé la gardienne de but Audrey Séguin.

« C’est ce qu’on souhaite », a quant à elle ajouté la milieu de terrain Maïka Sanesac.

En tout, ce sont 18 régions, les mêmes que celles représentées aux Jeux du Québec, qui croisaient le fer lors du tournoi.

Même si l’équipe qui évoluait en division 1 a été reléguée en division 2 à la suite du tournoi, Maïka et Audrey conserveront un bon souvenir de cette compétition d’envergure.

Expérience

Les deux Chamblyennes qui amorceront leurs études secondaires en septembre ont de l’expérience avec le ballon rond, malgré leur jeune âge.

« Moi, j’ai commencé à jouer à Saint-Hubert, a raconté Audrey Séguin. Au début, je n’étais pas gardienne. Quand je suis arrivée à Chambly, je jouais à la défense et je suis embarquée dans l’équipe compétitive de Chambly. »

Après que la gardienne régulière de Chambly soit partie, Audrey a muté au poste de cerbère, au départ en alternance.

« Depuis ce temps-là, ça a déboulé : le camp espoir, le centre de développement régional, le TSR, puis l’an prochain, on s’en va en sports-étude », rapporte-t-elle.

« J’ai commencé à 5 ans à Chambly et j’y suis encore. J’ai été dans le compétitif dès qu’il y en a eu », a pour sa part expliqué Maïka Sanesac.

Les deux Chamblyennes joindront donc le club de l’Association régionale de soccer Richelieu-Yamaska, l’an prochain, avec le programme Sport-études de l’école secondaire Fadette, à Saint-Hyacinthe.

Tournoi

Richelieu-Yamaska s’est incliné en lever de rideau par la marque de 1-0 contre l’équipe du Lac-Saint-Louis. Les joueuses n’ont ensuite rien pu faire contre la formation de la Capitale-Nationale, qui s’est finalement inclinée en finale contre la Rive-Sud, au compte de 3-0.

« On n’a peut-être pas les résultats qu’on aurait aimé avoir, mais les filles travaillent fort, sont disciplinées et prennent ça au sérieux », a commenté l’entraîneur-chef, Jonathan Laperle.

Elles ont fini la ronde préliminaire sur une meilleure note avec un verdict nul de 1-1 contre Laval, symboliquement remporté aux tirs de barrage.

« On a connu un bon troisième match, a avancé M. Laperle. On a eu l’opportunité d’aller chercher ce match-là. Ce sont les petits détails qui font la différence surtout dans un tournoi aussi relevé que celui-là. »

Les Richelieu-Yamaskoises avaient par la suite rendez-vous avec l’équipe de Montréal pour le match de relégation. Elles ont dû s’avouer vaincues dans une défaite de 2-0.