Découvrir les producteurs locaux en VR

Découvrir les producteurs locaux en VR

Les voyageurs se déplaçant en véhicule récréatif pourront passer la nuit chez des producteurs locaux dès le 1er mai.

DÉCOUVERTE. Les voyageurs qui sillonnent la région en véhicule récréatif (VR) pourront passer la nuit chez trois producteurs de Marieville et Rougemont et découvrir du même coup leurs produits grâce à la nouvelle entreprise Terroir en VR.

La compagnie a mis sur pied, au début du mois, un site web qui permet aux voyageurs de réserver des places au maximum un mois à l’avance.

« Nous voulons laisser place à la spontanéité alors nous ne voulions pas que tout soit réservé déjà au début de l’été », explique la vice-présidente de Terroir en VR, Karine Morin.

L’entrepreneure et sa partenaire ont reproduit la formule qu’il avait testée lors d’un voyage en Nouvelle-Zélande et qui n’était pas offerte au Québec. Elle compte dans les prochaines années l’étendre à l’ensemble du Canada.

« Il y a tellement de trésors cachés au Québec et au Canada », mentionne Mme Morin.

Cette année, les voyageurs pourront s’arrêter chez quelques-uns des 120 producteurs faisant partie du réseau entre le 1er mai et le 31 octobre. Ils devront préalablement se procurer une carte de membre au coût de 105$. Celle-ci leurs permettra de faire un nombre illimités de haltes gratuitement.

À chaque endroit où les voyageurs s’arrêteront, une à cinq places de stationnement seront disponibles. Ils devront néanmoins être autonomes, car aucun service ne sera offert.

Producteurs locaux

La Cidrerie Michel Jodoin à Rougemont offrira deux places de stationnement pendant la saison. Les voyageurs pourront choisir parmi les disponibilités indiquées sur le site web de Terroir en VR. Ils auront plus de choix pendant l’été que l’automne en raison de l’achalandage important lors de la saison des pommes.

La responsable du service à la clientèle de la cidrerie, Marie-Maxime Beauregard, indique que c’est Terroir en VR qui a approché la compagnie. Elle a donc saisi cette opportunité.

« Je trouve ça intéressant, car ça permet aux gens de nous découvrir », affirme-t-elle.

Du côté du vignoble et de la cidrerie Coteau Rougemont, trois VR pourront passer la nuit à compter du 1er mai.

« Nous avons un site magnifique alors nous voulons le faire  profiter aux gens », déclare une des responsables au développement des affaires, Anne-Marie Gagnon.

À Marieville, La Halte du Terroir mettra aussi trois places de stationnements à la disposition des voyageurs, mais seulement à compter du 20 mai.

« Ça va nous permettre d’avoir une visibilité et de faire connaître nos produits », mentionne le président et propriétaire, Yves Giard.