Des paysages figés dans le temps grâce aux coups de pinceau de Bertrand Gauthier


Publié le 7 avril 2017

C’est la deuxième fois que l’artiste Bertrand Gauthier expose ses œuvres au Presse-Café de Chambly.

©TC Media - Annabelle Baillargeon

ART. Les paysages représentant divers endroits au Québec du peintre de Chambly, Bertrand Gauthier, enjoliveront les murs du Presse-Café de la municipalité. Il y présente son exposition Rivages et autres lieux pendant tout le mois d’avril.

« J’ai toujours aimé les grands espaces, les paysages de campagnes et ruraux. Je me suis toujours intéressé à Charlevoix puisque ma conjointe est originaire de cet endroit », affirme l’artiste.

Les œuvres présentées à cette exposition dégagent une sérénité et une tranquillité, selon l’artiste. « C’est ma facture visuelle », ajoute M. Gauthier.

En un coup d’œil

Représentant pour la compagnie Transports Guilbault, M. Gauthier est souvent sur la route. Son œil capte souvent des paysages qui l’inspirent. Il traîne sa caméra et ses crayons à croquis pour immortaliser sur papier les tableaux que lui offre la nature.

Un tableau présenté au Presse-Café est le résultat d’une image que le peintre a aperçu dans le miroir de sa voiture, raconte-t-il. Un peu partout où ses pas le mènent, il s’amuse à figer des moments sur une toile.

« J’aime l’immensité, les grands espaces et les grands ciels. Le fleuve Saint-Laurent me permet de créer ces effets dans mes œuvres », lance-t-il.

La peinture me permet de tout oublier.

Bertrand Gauthier

S’il travaille avec l’huile aujourd’hui, l’artiste a fait ses débuts en photographie. « La photo, c’est très technique. En peinture, on touche à l’émotion », pense le peintre.

Selon l’artiste, lorsqu’il achète une toile blanche, l’image est déjà claire dans son esprit. « C’est un processus, je me ramène aux émotions que j’avais lorsque j’étais sur place », précise-t-il.

Au cours de ses voyages en France, Bertrand Gauthier a traîné ses pinceaux dans sa valise. « Cela crée de l’art très régional », décrit-il. Pour arriver à transporter son travail sans l’abimer et qu’il arrive à sécher, l’artiste apprivoise aussi l’acrylique, qui sèche plus rapidement.

Les tableaux de M. Gauthier seront exposés au Presse-Café de Chambly jusqu’en mai.