Bernice Hamel laisse sa marque dans la culture régionale


Publié le 10 février 2017

Bernice Hamel accompagnée de son mari, lors d’une représentation de La Caravane des Arts.

©Gracieuseté

HOMMAGE. L’ancienne présidente de la Fondation pour les arts et la culture du bassin de Chambly (FAC), Bernice Hamel, est disparue le 25 janvier. Elle laisse derrière elle plusieurs projets artistiques qui ont marqué la communauté et qui garderont sa mémoire bien ancrée dans la collectivité.

« Elle a repris la FAC alors qu’elle était sur le point de fermer. C’était une femme passionnée qui a donné beaucoup de son temps pour la fondation. Si elle marche si bien aujourd’hui, c’est aussi grâce à elle », affirme le président actuel, Bruno Huissoud.

Multiples projets porteurs

En 2009, Bernice Hamel a lancé La Caravane des Arts, un spectacle multidisciplinaire réunissant des artistes du bassin de Chambly. Ce projet a marqué le 400e anniversaire du passage de Samuel de Champlain sur la rivière Richelieu.

À chaque représentation, les artistes ont produit sur le vif une portion de trois toiles, qu'ils ont achevées au terme des neuf spectacles. Les œuvres sont aujourd’hui exposées à la bibliothèque de Chambly.

La Caravane des Arts a été présentée à Chambly, à Carignan, ainsi qu’aux États-Unis.

« C’était un beau défi, puisque la troupe ne comptait que deux comédiens et que certaines portions étaient chantées, se souvient M. Huissoud. Ce fut un projet rassembleur qui a été un grand succès. »

Une femme inspirante

« C’était une femme exigeante. Elle était fière d’avoir fait la Caravane des Arts. Elle était une femme de caractère qui savait s’imposer », décrit l’artiste, François Jeker.

Le compositeur et producteur des Éditions Coffragants, Alexandre Stanké, a enregistré dans son studio de Carignan le livre audio Quel temps fait-il dans ma mémoire?, un projet où la disparue retrace en narration et en chant son parcours artistique.

Les deux artistes avaient également collaboré à la présentation du Chœur des Oliviers et de la Chorale lituanienne de Montréal du Requiem à l’église Saint-Joseph de Chambly en 2011.

Elle était une femme tenace qui allait jusqu’au bout de ses projets. Alexandre Stanké

En 2012, le député de Chambly, Bertrand St-Arnaud, a décerné à Bernice Hamel la médaille de l’Assemblée nationale pour son engagement dans la vie culturelle de la région.

« J’ai pensé à Bernice Hamel qui, au fil des ans, s’est distinguée tant par ses réalisations que par son engagement et son dévouement pour les artistes d’ici », avait déclaré le député à l’époque.

La FAC présentera à nouveau cette année le spectacle, mais dans une version plus pop.

Bernice Hamel en compagnie de l’ancien député de Chambly, Bertrand St-Arnaud, lors de la remise de sa médaille.

©Facebook