Contrat octroyé pour la réfrigération de l’aréna

Contrat octroyé pour la réfrigération de l’aréna

Le maire suppléant, Marc Bouthillier, remplaçait Denis Lavoie lors de la séance du conseil du mois de septembre.

Crédit photo : Archives

Deux contrats majeurs ont été octroyés par la Ville de Chambly lors de la séance du conseil municipal, le 5 septembre.

Le contrat pour les services professionnels pour le remplacement du système de réfrigération et l’amélioration de l’efficacité énergétique du Centre sportif Robert-Lebel a été donné à l’entreprise Stantec Experts-conseils. Le contrat est d’une valeur de presque 270 000 $.

Il s’agit de la deuxième fois que la Ville va en appels d’offres pour ce projet. La dernière fois, Chambly avait annulé l’appel de soumissions puisqu’une seule firme avait soumis une offre, considérée trop dispendieuse par l’administration municipale.

Rappelons qu’en mars, la ministre responsable de la Montérégie et députée de Soulanges, Lucie Charlebois, avait annoncé une subvention de 1 M$ pour enrayer le fréon dans les arénas.

La ministre avait indiqué que le souhait du gouvernement est que la totalité des arénas soit mise aux normes d’ici 2020.

Patinoire extérieure

Les travaux d’aménagement pour une patinoire extérieure au parc des Patriotes seront menés par l’entreprise chamblyenne, Excavation Darche.

Le contrat a été octroyé au plus bas soumissionnaire au coût d’un peu plus de 137 000 $.

La construction d’une patinoire s’inscrit dans la troisième phase des travaux du parc des Patriotes. En août 2015, la Ville avait annoncé que les travaux devaient être réalisés à compter du printemps 2016.

Publicités

Des publicités parues dans le Journal de Chambly et achetées par la Ville ont fait jaser à la séance du conseil municipal. Ces publicités touchaient l’acquisition de voitures électriques et une promesse de baisse de taxes, et indiquaient que la conseillère indépendante Francine Guay a voté contre.

Une citoyenne, Marie-Lise Desrosiers, se demandait si une telle pratique allait devenir monnaie courante.

« Des fois, il y a des résolutions qui sont d’autant plus importantes et on ne les voit pas. Pourquoi ? »

« C’est le droit du maire Lavoie de publier les informations qu’il veut dans le Journal, a répondu le maire suppléant Marc Bouthillier. Il n’y a pas eu de citation, il n’y a pas eu de partisanerie. »

« Excusez-moi, je pense que c’était de la partisanerie, a rétorqué Mme Desrosiers. Les gens de Chambly ne sont pas dupes. De la façon dont c’était écrit, c’était biaisé. J’espère que les citoyens vont s’en souvenir. »

Mme Guay a tenu à réitérer qu’elle n’est pas contre la baisse de taxes, mais plutôt contre l’ajout à la dernière minute de points nouveaux à l’ordre du jour.

Le point est revenu lors d’un ajout à l’ordre du jour concernant l’annulation de l’appel d’offres pour la construction du Pôle du savoir.

« Je ne sais pas si cet ajout est une stratégie pour que je vote contre et pour dépenser des publicités avec l’argent des citoyens ensuite », a déclaré la conseillère.

Maire absent

Le maire de Chambly, Denis Lavoie, était absent de la séance puisqu’il assistait à une rencontre protocolaire où il représentait la Ville. Il a toutefois refusé d’indiquer à quelle activité il participait, lorsque cela lui a été demandé par entrevue téléphonique.

Un peu plus tard, une parution sur le site de la Ville indiquait que M. Lavoie était à Montréal et qu’il a rencontré la gouverneure générale désignée du Canada, Julie Payette.